Covid-19 : l'hôpital d'Arcachon au bord de la saturation

Publié le
Écrit par C.A. avec P.G Ipo et N. Pressigout
Les Urgences du pôle santé du Bassin d'Arcachon sont à la limite de la saturation.
Les Urgences du pôle santé du Bassin d'Arcachon sont à la limite de la saturation. © N.Pressigout

Afflux de malades du covid, absence d'une partie des soignants atteints du coronavirus...l'ensemble des services du pôle santé du Bassin d'Arcachon est sous tension.

Cette semaine, cinq personnes sont manquantes dans l'effectif. Cinq soignants testés positifs à la covid-19 n'ont pas pu venir assurer leur tour de garde.

Tous les services sous tension

Un sacré coup dur pour le pôle santé du Bassin d'Arcachon qui voit affluer des malades gravement atteints par le coronavirus. Ces derniers occupent 16 lits de l'établissement, dont trois au service des urgences. 

"Nous n'avons pas encore fermé de lits mais nous avons dû déprogrammer certaines opérations au bloc pour redispatcher le personnel. Au vu de la tension actuelle on est vraiment limite dans l'organisation" s'inquiète Vincent Vardelle, cadre supérieur à l'hôpital.

"Tous les services sont en tension. Nous n'avons pas suffisamment de place pour hospitaliser tous nos patients" ajoute la médecin urgentiste Ameline Yvon.

Eviter les urgences

Les Urgences de cet hôpital arcachonnais voient passer une centaine de personnes chaque jour en cette période de fin d'année. A la limite de la saturation.

La direction demande à chacun de privilégier les consultations auprès des médecins de ville. Et lance un appel aux infirmiers et aides-soignants volontaires pour leur prêter main forte.

Voir le reportage de Paul-Guillaume Ipo et Nicolas Pressigout :

durée de la vidéo : 01min 15
Covid-19 : l'hôpital d'Arcachon au bord de la saturation ©F Aquitaine - P.G. Ipo/N. Pressigout

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.