Pour soigner plus d'animaux sauvages, le centre LPO d'Audenge souhaite se doter d'une salle d'opération

Chaque année, le centre de soins LPO d'Audenge, en Gironde, reçoit davantage d'animaux sauvages de toute l'Aquitaine. Pour améliorer la prise en charge de leurs pensionnaires et augmenter leur taux de survie, le centre veut se doter de sa propre salle d'opération, et doit collecter 35.000 euros.

Chaque année, le centre de soin de la LPO à Audenge reçoit davantage d'animaux sauvages qui ont besoin de soins. Pour améliorer la prise en charge de ses petits pensionnaires et augmenter le taux de survie, le centre veut se doter de sa propre salle d'opération.
Chaque année, le centre de soin de la LPO à Audenge reçoit davantage d'animaux sauvages qui ont besoin de soins. Pour améliorer la prise en charge de ses petits pensionnaires et augmenter le taux de survie, le centre veut se doter de sa propre salle d'opération. © Centre de soin LPO Aquitaine

"Ces dernières années, nous recevons de plus en plus d'animaux, dans des états de plus en plus catastrophiques" déplore Noriane Rhouy, présidente du centre de soins de la LPO à Audenge. 

Concrètement, un tiers des 4 000 animaux qui arrivent au centre, en bordure du Bassin d'Arcachon, ont besoin de passer entre les mains d'un vétérinaire spécialisé.

"Mais aujourd'hui, c'est très compliqué, parce qu'il n'y a pas beaucoup de vétérinaires qui prennent en charge la faune sauvage, bénévolement, entre deux rendez-vous". Conséquence : des animaux qui auraient pu être sauvés décèdent, faute d'une prise en charge assez rapide. 

35.000 euros pour une salle d'opération 

Pour améliorer la situation, le centre de soins souhaite donc transformer son infirmerie en véritable salle d'opération, avec tout le matériel nécessaire. "Il nous faut des gazeuses, des attelles, tout le matériel pour opérer" énumère Noriane Rhouy.

Après avoir embauché une vétérinaire spécialisée, le centre LPO vient de lancer une campagne de financement participatif en ligne. L'objectif est de collecter 35.000 euros pour financer cette nouvelle salle d'opération. 

Une salle d'opération va nous permettre d'améliorer considérablement la prise en charge des animaux, avec moins de stress, une cicatrisation moins longue, et un temps de captivité réduit, ce qui est essentiel pour pouvoir les relâcher dans la nature. 

Noriane Rhouy, responsable du centre de soin LPO

Un nouveau projet pour le Centre 🥰😲 Il y a quelque temps, Noémie, Laetitia et Arnaud nous ont rejoints en tant que...

Publiée par Centre de soins LPO Aquitaine sur Vendredi 9 avril 2021

Des accidentés de la route... 

D'où viennent les animaux blessés ? Pour la plupart, ils sont victimes d'une collision avec un véhicule. D'autre font aussi les frais d'une prédation par un animal domestique, comme les chiens qui s'attaquent aux hérissons, ou encore, pour les oiseaux, d'un choc contre une vitre. 

Mais le centre de soins prend aussi en charge les individus malades ou dénutris, ou les très nombreux orphelins, comme ce renardeau, découvert à proximité du cadavre de sa mère percutée par une voiture... 

L’accueil mignon du jour Hier, un petit renardeau nous a été apporté au centre de soins! Il a été trouvé lors d’une...

Publiée par Centre de soins LPO Aquitaine sur Vendredi 16 avril 2021

Le centre de soins fonctionne avec six salariés, ainsi que 200 bénévoles qui donnent plus ou moins de temps pour aider la faune sauvage.

Son objectif principal est de compenser les dommages aux animaux causés par la présence et l'activité humaine. 

Carte : le centre LPO d'Audenge, en Gironde

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature environnement