• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bassin d'Arcachon : la baleine échouée sur la plage de la Lagune est morte

Le rorqual était dans la bande d'eau côtiere / © Parc naturel marin du Bassin d’Arcachon – Agence française pour la biodiversité
Le rorqual était dans la bande d'eau côtiere / © Parc naturel marin du Bassin d’Arcachon – Agence française pour la biodiversité

Le rorqual en difficulté avait été filmé jeudi 20 juin 2019, tout proche de la plage de la Lagune à la Teste, au milieu de baigneurs. Malgré leur intervention pour l'aider à regagner l'océan, le cétacé a été retrouvé mort au banc d'Arguin.
 

Par Maïté Koda

Mise à jour 23 juin 2019

La baleine échouée n'aura finalement pas réussi à prendre le large.

Le lendemain de l'intervention des baigneurs, le cétacé a été retrouvé inerte sur le banc d'Arguin. 

Une opération de remorquage est en cours ce dimanche 23 juin 2019.

Contacté, l'observatoire Pelagis a indiqué qu'une de leurs équipes et des correspondants du Réseau National Echouages pratiqueront une dissection lundi 24 juin 2019, pour connaître les causes du décès.

Des prélèvements vont être réalisés selon l'état de putréfaction du rorqual.

Selon l'observatoire, l'animal, dont l'état sanitaire était très dégradé, peut laisser à penser qu'il était atteint d'une pathologie
 

La baleine filmée par des baigneurs 


Les images sont impressionnantes. Sur la plage jeudi 20 juin 2019, cinq baigneurs, de l'eau jusqu'à la taille, entourent un rorqual, immobilisé. Les baigneurs semblent hésiter sur la conduite à tenir face au mammifère, lui caressant le flanc.


Le rorqual, coincé en eaux peu profondes, effectue des mouvements latéraux sans réussir à se dégager. Finalement, c'est vers 22 heures que le cétacé réussira, grâce à la marée à prendre le large et regagner l'océan.
 



La scène partagée sur les réseaux sociaux, a été confirmée par l'observatoire Pelagis de la Rochelle. Alerté, ce dernier a sollicité des agents du parc naturel marin d'Arcachon, qui sont venus assurer un suivi sur place.
 

Un rorqual de onze mètres

"Il s'agissait d'un jeune rorqual commun, d'environ 11 mètres de long, précise Mélina Roth, directrice du parc naturel marin. "Il était dans la bande d'eau côtière, et la marée était montante. Il a pu ensuite regagner le large dans la soirée", précise Mélina Roth.

Avant de disparaître dans l'océan, l'animal a été observé par les équipes du parc naturel marin en train de tourner en rond et de souffler. "Quelque chose l'avait perturbé, ajoute Mélina Roth, mais pour l'instant, personne ne nous a signalé de nouvel échouage. On verra d'ici quelques jours ce qu'il en est".
 

Ils se sont mis en danger. Il ne faut pas approcher l'animal


"L'animal était dans un état de maigreur assez important", souligne Willy Dabin. Le chargé de la mise en œuvre et de la coordination opérationnelle du suivi des échouages au sein de l'observatoire Pelagis met en garde les baigneurs. "Ils se sont mis en danger. Il ne faut pas approcher l'animal. Son état quasi-moribond peut laisser à penser qu'il est atteint d'une pathologie. 

Lorsque la baleine souffle, tous ceux qui sont à ses côtés sont exposés à ses expectorations
".

 

Réactions imprévisibles


Autre menace pour les humains, le comportement de l'animal. "Il est dans une mauvaise posture, en mauvaise santé… On ne sait pas comment il peut réagir"
 

Un mouvement brusque d'un animal de cette envergure, ça peut engager de sérieuses blessures ! 

 
Le rorqual commun, long de onze mètres a pu retrouver l'océan dans la soirée / © Parc naturel marin du Bassin d’Arcachon – Agence française pour la biodiversité
Le rorqual commun, long de onze mètres a pu retrouver l'océan dans la soirée / © Parc naturel marin du Bassin d’Arcachon – Agence française pour la biodiversité


Willy Dabin rappelle les précautions d'usage lorsqu'on est confronté à une pareille situation. "Il ne faut pas s'approcher, de toute façon, de toute façon, malgré les bonnes volontés, on ne peut pas l'aider.
La meilleure chose est de rester à distance et de contacter notre observatoire  qui enverra des personnes habilitées, membres de notre réseau".  


L'observatoire Pelagis est joignable 7 jours sur 7 au 05 46 44 99 10


Evénement rare

S'il n'est pas exceptionnel d'apercevoir des dauphins qui poursuivent leur proie faire une apparition dans le bassin, la présence d'un tel rorqual, vivant, n'est pas fréquente. 

"On a eu un cachalot qui s'est échoué et a rendu son dernier souffle sur le banc d'Arguin en 2017, se souvient Willy Dabin, on avait également un rorqual qui s'était échoué au pied de la dune du Pilat. Le temps d'intervenir avec les équipes de la SNSM, il était décédé".

Le scientifique n'exclut pas par un retour de la baleine de la plage des Lagunes dans le bassin. "Vu son état de santé, il n'est pas impossible qu'elle soit à nouveau portée par la marée jusque-là".
 

Sur le même sujet

Pyrénées-Atlantiques : naissance d'un bébé ocelot au zoo d'Asson

Les + Lus