CARTE. Agriculteurs en colère. Fin des blocages à Bordeaux et Agen, opération escargot, supermarchés bloqués, la pression est maintenue ce week-end

Après les annonces de Gabriel Attal, ce vendredi 26 janvier, plusieurs blocages ont été levés. S’ils ne sont pas “totalement satisfaits” des mesures, les agriculteurs se donnent le temps de la réflexion avant une possible nouvelle mobilisation. Des actions vont tout de même être organisées ce week-end.

Après trois jours de blocage en Gironde, les 200 tracteurs sur la rocade bordelaise ont repris le chemin de leurs exploitations, dans la soirée de vendredi. L’accès aux échangeurs 26 et 27 ainsi que le tronçon de rocade concerné sont donc accessibles aux automobilistes.

Supermarchés visés

Une action est cependant en cours devant les quatre supermarchés de Sainte-Foy-la-Grande, en Gironde.

Insatisfaits des annonces de Gabriel Attal, ils ont décidé de bloquer les grandes surfaces. "C'est jour de marché donc les gens vont aller au marché", lâchent les agriculteurs. Ils étaient environ 200 devant les enseignes du secteur. Florent Boudié, député Renaissance, est allé à la rencontre des agriculteurs. 

Opérations escargot, brebis devant la préfecture

À l’appel de leurs syndicats, la plupart des agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques ainsi que de Dordogne et des Landes sont également retournés ce week-end sur leurs exploitations. À Pau, une opération escargot, à l'initiative de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs est prévue au péage de l'A64 est cependant organisé à 10h. L'échangeur 10 est toujours inaccessible.

De son côté, la Confédération Paysanne entre dans le mouvement avec une action en cours devant la chambre d'agriculture de Pau. Les agriculteurs sont venus avec des brebis qui devraient se rendre ensuite au Leclerc de la ville, puis la préfecture.

Sur l'A63, l'autoroute reste coupée entre Bayonne et Saint-Geours-de-Maremne, dans les deux sens.

La mobilisation n’est pour autant pas finie. Les tracteurs devraient faire leur retour dès lundi. Ciblage de grande surface, convergence vers paris, retour sur les axes stratégiques, les syndicats affirment s’accorder le temps de la réflexion, durant le week-end. “On peut soit partir sur des petites manifestations, en ciblant des structures d’état, mais l'idée qui domine, c'est une grande manifestation agricole à Paris. Dans un second temps, on souhaiterait organiser une grande manifestation réunissant tous les pays d’Europe", indique Jean-Samuel Eynard, président de la Fnsea de la Gironde.

Agen "se repose" avant Paris

Lever le camp n’a pour autant pas été une décision unanime. C'est finalement chose faite en Lot-et-Garonne, bastion de la mobilisation depuis le début de la semain. Après une matinée de blocages, les agriculteurs ont finalement décidé de mettre en pause leur mobilisation.

Après un rendez-vous en préfecture, ils étaient sortis déçus. "On a besoin de cash", répètent les chefs de file de la Coordination Rurale du Lot-et-Garonne. Ils se donnent donc une journée de repos avant de "monter à la capitale". Des remorqueurs devraient être utilisés pour y emmener leurs tracteurs, dès lundi 29 janvier.

Vers 20h, la préfecture a également annoncé le maintien de la fermeture de l’A62 au niveau de l’échangeur 7, dans le secteur du Passage d’Agen, dans les deux sens de circulation. La D813 et la rocade sud-est entre Boé Village et Castelculier sont également fermées. En centre-ville, la rue Etienne Dolet est aussi interdite d’accès.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité