Recherche médecin désespérément, un village de Gironde fait sa promo en vidéo

Dans une vidéo promotionnelle, le village de Puisseguin, près de Libourne, vante ses atouts dans l’espoir d’inciter un médecin généraliste à s’y établir. L’actuel et seul praticien de la commune s’apprête à déménager son cabinet fin octobre.

Vues aériennes, réalisation léchée, habitants et commerçants souriants, Puisseguin a mis les petits plats dans les grands dans ce clip promotionnel aux allures de spot publicitaire télévisé. 

Sortie fin septembre, la vidéo intitulée “À la recherche d’un médecin pour Puisseguin” vante la qualité de vie du village de 900 habitants. “Les banderoles, ça n’apporte pas grand-chose et les journaux locaux ne suffisaient plus”, confie Jean-Michel Pasquon, le maire de Puisseguin.

Remplacer le médecin du village sur le départ

Le temps presse. Fin octobre, l’actuel et seul médecin généraliste de la commune doit déménager son cabinet à Génissac, à une trentaine de kilomètres de Bordeaux et à 25 minutes en voiture du village. Un choix motivé par une volonté de travailler dans un environnement plus spacieux et équipé d’une climatisation, affirme l’assistante du praticien, installé à Puisseguin depuis 4 ans.

Selon elle, le docteur a dû poursuivre ses recherches ailleurs, faute de locaux adaptés à ses envies. “Il n’abandonne pas ses patients, 95 % d’entre eux devraient le suivre à Génissac”, assure-t-elle.

Parmi les intéressés, on s'accommode de la situation, avec une once de regret. Atteint d’un diabète de type 2, Bernard avait l’habitude de se rendre à pied au cabinet du médecin. “Je vais devoir me déplacer en voiture pour aller le voir”.

Daniel va quant à lui voir son trajet se rallonger. “Je vais mettre 25 minutes contre 5 minutes actuellement”, anticipe le président du club des aînés de Puisseguin. Pour limiter l’augmentation de sa facture d'essence, il va devoir s’organiser avant chaque consultation. Désormais, il envisage de covoiturer avec un ami qui prendra un rendez-vous au cabinet le même jour que lui.

On a des commerces qui fonctionnent : une épicerie, une boucherie, un restaurant, une pharmacie. C’est très agréable et vivant, il y a beaucoup d’associations, il se fait beaucoup de choses.

Jean-Michel Pasquon, maire de Puisseguin

France 3 Aquitaine

L'accès aux soins plus difficile

Au-delà de ces problèmes organisationnels, le départ du médecin pourrait entraîner des difficultés dans l’accès aux soins, d’après Line Biaumet, la pharmacienne du village. “Certains habitants ne peuvent pas se déplacer facilement. Ils n’ont pas leur permis de conduire ou ne possèdent pas de véhicule.”

Jean-Michel Pasquon redoute, lui, un coup porté à l’attractivité de sa commune."Il y a un risque de perdre notre pharmacie si les habitants consultent des médecins des communes alentour.”

Avec ce clip promotionnel, il souhaite mettre en avant les avantages qu’aurait un praticien à s’installer à Puisseguin. "Il y a un potentiel de patients. Plein d’habitants de petites communes sans médecins ou avec des praticiens déjà débordés viennent consulter à Puisseguin", liste l'élu.

L’élu compte sur le partage de la vidéo pour éviter le scénario du pire : celui où sa commune rejoindrait la liste des déserts médicaux qui touche entre 9 et 12 % de la population française.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité