Bordeaux : une aire d'accueil solidaire prend place sur les quais, face aux Quinconces

Une aire d'accueil solidaire a été montée sur les quais de Bordeaux tout proche des Quinconces. L'initiative, temporaire, a été mise en place par des asssociations d'aides aux personnes sans domicile fixe et la municipalité de Bordeaux, en attendant une solution plus pérènne.

Une aire d’accueil solidaire s'est installée sur les quais de Bordeaux
Une aire d’accueil solidaire s'est installée sur les quais de Bordeaux © France 3 Aquitaine

Elles ont fait une arrivée remarquée, sur les quais du côté des Quinconces. Depuis quelques jours, une dizaine de tentes a fleuri en plein cœur de Bordeaux. Des tentes, qui servent d'abri à des personnes sans domicile-fixe, et se trouvaient auparavant vers le Pont de Pierre.

Cette aire d'accueil solidaire a été créée à l'initiative des associations la Maraude du cœur et les Gratuits Gironde Solidarité, en accord avec la mairie de Bordeaux.

"Ce sont des personnes qui étaient rue Sainte-Catherine, au Palais des Sports … Nous voulions qu'ils soient proches du centre-ville, du tramway et des commodités. Les quais de Bordeaux étaient le lieu plus adapté", explique Estelle Morizot, présidente de la Maraude du cœur. Les crues de la Garonne ont poussé les tentes à se déplacer, pour se rapprocher des Quinconces.

"On sait où les trouver"

L'aire d'accueil n'a pas vocation à rester définitivement à son emplacement actuel. Mais les associations espèrent trouver, toujours en accord avec la municipalité, des emplacements pour pérenniser l'accueil des plus précaires.

"Faute de pouvoir ouvrir des immeubles ou des structures, les grandes villes devraient avoir l'obligation de mettre à disposition des terrains avec des algeco, des toilettes et des douches pour créer des aires d'accueil solidaires", estime Estelle Morizot.

Pour la militante associative, l'aire d'accueil favorise fortement l'accompagnement des personnes sans-abri. "On sait où les trouver,  le matin on sait qu'ils sont là. Ils ne se font plus réveiller chaque matin par la police, ni regarder de travers par les riverains parce qu'ils ont fait trop de bazar la nuit. Le réveil est moins difficile, et du coup les démarches se font de façon plus sereine".

Chaque personne du site est suivie. Ils ont tous envie de sortir de la rue, même si pour certains c'est difficile. Des rendez-vous sont mis en place pour avancer, cela va du renouvellement de la carte d'identité à l'accompagnement dans la recherche d'emploi.

Estelle Morizot, Les Maraudes du cœur

"Cette pauvreté n'est pas arrivée depuis que les tentes sont sur les quais"

Reste que l'arrivée de ces tentes a suscité des commentaires désobligeants, notamment sur les réseaux sociaux. Des internautes se plaignant du "spectacle" ainsi offert aux yeux des touristes et des passants.

"Cette pauvreté n'est pas arrivée depuis que les tentes sont sur les quais, rétorque Amine Smihi, maire adjoint de Bordeaux-centre, chargé de la tranquillité publique, de la sécurité et de la médiation. Elle était déjà partout dans la ville. Elle existe. On estime environ à 1 000 personnes dans la rue sur le territoire bordelais, et c'est une situation qui existe depuis de nombreuses années".

"La mairie travaille à trouver des solutions beaucoup plus pérennes, en dur, pour une mise à l'abri beaucoup plus satisfaisante.  
C'est avec le travail en commun de l'Etat, la municipalité métropole et les associations que nous réussirons à trouver une solution pour ce public. Ils sont des Bordelais, démunis, mais ils sont des Bordelais.

Amine Smihi, maire adjoint de Bordeaux-centre

Voir le reportage de France 3 Aquitaine

 

Bordeaux : une aide d'accueil solidaire sur les quais

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vie associative société solidarité