Bordeaux : les cars routiers pris d'assaut depuis le début de la grève SNCF

Avec la grève de la SNCF, nombreux sont les voyageurs à rechercher des solutions alternatives pour leurs déplacement. Les cars routiers sont particulièrement prisés.
 

Pour nombre de Français, le grand départ en vacances aura lieu demain vendredi. Mais au 15e jour de grève, le trafic SNCF reste fortement perturbé.  Ce jeudi, seuls 4 TER sur 10 sont en circulation au départ de Bordeaux.


Solutions alternatives

La situation oblige les voyageurs à se rabattre vers des modes de transports alternatifs. Le co voiturage est particulièrement prisé, même si les durées de déplacement s'en trouvent fortement rallongées.
Egalement pris d'assaut, les cars routiers.

A Bordeaux, le Flixbus en direction de Biarritz affichait complet ce jeudi matin. Au départ ou à destination de Bordeaux, le nombre de voyageurs a augmenté de 40% ce jeudi. Et à l'approche du dernier week-end avant Noël, la compagnie s'attend à une hausse de 75%.
 

"L'offre et la demande"

Chez Flixbus, depuis le début de la grève, le nombre de demandes a été multiplié par deux. Mais les voyageurs sont nombreux à grincer des dents en voyant les tarifs affichés. Compter une trentaine d'euros pour un Bordeaux-Bayonne, alors que le même trajet réservé pour la mi janvier coûte entre 99 centimes et 12 euros.

La direction se défend pour autant de profiter de la détresse des voyageurs. "Les grilles tarifaires ne changent pas. (…) . C'est juste l'offre et la demande. Plus vous arrivez tôt moins les places sont chères. Les dernières places disponibles sont plus chères".

Voir le reportage de France 3 Aquitaine
 
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité