Bordeaux : dès ce jeudi, les quais deviennent "dynamiques"

Profiter du soleil sur les quais, les pieds en éventail, c’est fini ! Dès ce jeudi 21 mai, les quais passent en mode “dynamique”, pour éviter les rassemblements et respecter les gestes barrières.

Sitôt leur accès rouvert, les rassemblements se sont multipliés sur les quais de Bordeaux, parfois sans application des gestes barrières.
Sitôt leur accès rouvert, les rassemblements se sont multipliés sur les quais de Bordeaux, parfois sans application des gestes barrières. © MAXPPP/ David Thierry
Depuis le déconfinement, les quais ont vu le retour des bordelais, poussés par l’appel des beaux jours. Trop nombreux et trop proches, le maire de Bordeaux, Nicolas Florian a donc décidé d’interdire les piques-niques et autres activités statiques. "Le week-end dernier, premier week-end de déconfinement, d'important rassemblements ont été constatés, avec des proximités sassez fortes. Nous avons donc décidé de prendre les mêmes règles sur la plage", explique Fabien Robert, adjoint au maire de Bordeaux.
 

Plus de pique-nique

À l’aube d’un long week-end de l’Ascension, Nicolas Florian s’était entretenu avec la préfète sur la marche à suivre. Dès ce jeudi 21 mai et jusqu’au 10 juillet, rive droite comme rive gauche, les quais ne seront ouvert qu’à un "usage dynamique". "Nous interdisons toute activité sédentaire telles que le pique-nique, les siestes ou encore l’activité sportive en stationnement", précise le maire dans un communiqué. Nul besoin cependant de porter un masque, selon la mairie. "C'est un dispositif adaptable, aujourd'hui c'est cette mesure, mais si on se rend compte qu'il faut en prendre d'autres, on les prendra", assure Fabien Robert.

Et si certains bravaient encore les interdits ce jeudi, la police municipale et les signaleurs étaient également présents, pour rappeler les mesures. "Nous voulons faire de la pédagogie. La police municipale passe régulièrement, mais nous ne voulons pas sanctionner à tout va", explique Fabien Robert.  

Des parcs et jardins toujours "statiques"

Cette décision, qui rappelle celle des "plages dynamiques", intervient une semaine après le déconfinement plutôt positif pour la capitale girondine. "La réouverture des quais a bien fonctionné, mais nous devons rester vigilants”, précisait Nicolas Florian le 19 mai. Mais, sur les quais, on a assisté à des regroupements. C'est humainement tout à fait légitime mais cela peut susciter un risque." Et si les quais sont donc désormais réservés à la balade ou aux coureurs, les parcs quant à eux restent ouverts aux activités statiques, tout en maintenant les mesures sanitaires de distanciation sociale, les masques n’étant pas obligatoires."A la différence des quais, les parcs et jardins sont de multiples espaces et non un seul, qui attire énornément de personnes, il n'y a pas la même promiscuité", explique l'adjoint au maire.

Une décision que la mairie justifie également par l'impossibilité d'imposer ces règles dans tous les espaces verts de la ville. "Fermer les squares ou les petits parcs qui ne provoquent pas de concentration serait insensé", assure Fabien Robert.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter