Bordeaux : Juppé rend visite au quartier Ginko

C’est l’Eco quartier de Bordeaux, celui qui est présenté comme le nouveau visage de l’éco-habitat de la ville. Celui-ci, dans le cadre de l’accueil des nouveaux résidents, est venu rendre visite aux habitants du quartier.

C'est aussi celui aussi qui devait fortifier l’image éco-responsable d’Alain Juppé. Des problèmes ?  le quartier a fait l’actualité avec des soucis de malfaçon dans la construction. S’ils ne font pas toujours la première page, ces difficultés constituent tout de même assez une réalité assez lancinante. Ce constat de malfaçons récurrentes dans les constructions récentes est un problème général qui n’est pas propre ni à Ginko ni à Bordeaux en particulier, souligne-t-on par ailleurs du côté municipal.

On précise, en outre du côté mairie, que dans l’optique du Bordeaux 2030 : 70% du budget d’investissement de la Ville sont consacrés aux équipements de proximité. Exemple : le développement de la Conciergerie solidaire à Ginko, aux Aubiers et aux Bassins à flot. Autre précision : à  Ginko, les équipements publics sont présent sur plus de 21 000 m², avec le 1er groupe scolaire avec l'école Vaclav Havel, le parc Eugène et Denis Bühler, une maison polyvalente regroupant ludothèque, espace sénior, espaces d'animation jeunesse, une salle polyvalente pour les associations….Bref, tout finira par rentrer dans l'ordre. 

Un reportage de LAFORCADE Maria et de MAZERES Dominique
C’est l’Eco quartier de Bordeaux, celui qui est présenté comme le nouveau visage de l’éco-habitat de la ville. Celui-ci, dans le cadre de l’accueil des nouveaux résidents, est venu rendre visite aux habitants du quartier.



L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité