Bordeaux : l'entreprenariat à vélo prend son envol

L’entreprenariat à vélo est de plus en plus répandu à Bordeaux. L’association « Boîte à vélo » se mobilise pour que cette manière de travailler continue d’évoluer. 

D’abord crée en 2015 dans toutes la France, la « Boîte à vélo » existe depuis juillet 2020 à Bordeaux. Laure Galba et ses collègues mettent en place l’antenne Bordeaux-Gironde pour encourager et soutenir les entrepreneurs à vélo. 
Parfois facilement reconnaissables, avec leurs montures adaptées à leurs jobs, on croisent des entrepreneurs de plus en plus souvent à vélo, électrique ou non. Avec une grosse caisse en bois entre la selle et le guidon, Laure vend ses pancakes de cette façon.
Facilement adaptable, il lui suffit d’ouvrir sa plateforme pour travailler, et la refermer par la suite. Lui permettant ainsi de rouler à vélo, avec son entreprise à portée de main. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Atelier Remumenage (@atelier_remumenage)

« Un modèle économique durable »

« Nous avons des objectifs non-partisans, mais d’utilité générale, C’est écologique, sociale et surtout un modèle économique durable » explique Laure.
Pour elle, ce rassemblement fonctionne de diverses manières : « ça apporte un poids, une nouvelle vision de l’entrepreneriat à vélo ». Une vision qui intéresse : « On ressent un engouement même de la part des élus qui veulent nous soutenir et en savoir plus ». 

Des formations proposées 

Les objectifs ? Ils sont multiples pour la boîte à vélo. Allant de créer un lieu de rassemblement, passant par un endroit de stockage mais aussi une meilleure praticité en centre ville. En partenariat avec ma Cycloentreprise, ils proposent ainsi d’accompagner des futurs entrepreneurs dans la logistique, l’entrepreneriat, et l’achat du vélo. Les deux formatrices travaillent sur une demi-journée, avec par la suite un accompagnement plus personnalisé. « On a déjà accompagné plus de 30 personnes ». 

On voit un réel engouement autour de cette façon de travailler en ville.

Laure  Galba- La boîte à vélo à Bordeaux -

Pour elle, ça n’a que des effets bénéfiques autant sociaux qu'économiques. L’association espère voir évoluer cette nouvelle façon de travailler : « Plus on sera nombreux, plus on aura d’impact ».

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Madame Pancakes • Food Bike (@madame.pancakes)

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports vie associative société