Bordeaux : le troisième passager du véhicule qui a forcé un contrôle routier s'est rendu à la police

Il était en fuite depuis lundi soir. Son avocat a pris contact avec les policiers et il s'est présenté au commissariat central de Bordeaux. Le conducteur âgé de 16 ans, au volant d'une grosse berline immatriculée en Pologne, a heurté un véhicule de police en voulant fuir. Ils ont été mis en examen

Image extraite d'une vidéo postée sur le réseau social Snaptchat lundi 1 er mars, sur les quais de Bordeaux - tentative d'arrestation d'une voiture avec un conducteur âgé de 16 ans qui a heurté un véhicule de police en essayant de fuit. Des coups de feu ont été tiré par les policiers blessant le jeune homme au thorax.
Image extraite d'une vidéo postée sur le réseau social Snaptchat lundi 1 er mars, sur les quais de Bordeaux - tentative d'arrestation d'une voiture avec un conducteur âgé de 16 ans qui a heurté un véhicule de police en essayant de fuit. Des coups de feu ont été tiré par les policiers blessant le jeune homme au thorax. © FTV image Snapchat

Cétait le troisième homme dans le véhicule AUDI qui a tenté de fuir lors d'un contrôle de police lundi soir 1 er mars, sur les quais de Bordeaux à hauteur des hangars. Et depuis lundi soir, il était en fuite alors que le deuxième passager a été arrêté dans une rue près de l'artère Sainte-Catherine lundi soir. Le chauffeur lui a été hospitalisé et opéré puisqu'il a été touché par des coups de feu tirés par les policiers. Il est âgé de 16 ans et conduisait une voiture de location puissante, immatriculée en Pologne. 

Il s'est présenté à la police

Ce troisième homme recherché s'est donc présenté au commissariat central de Bordeaux. C'est son avocat qui a pris contact avec les policiers. Il est majeur. Il a relaté les faits. "Une soirée festive entre trois personnes avec usage de différents produits " précise une source proche de l'enquête.  

Il a été interpellé et placé en garde à vue des chefs de complicité de tentatives d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique, complicité de refus d’obtempérer aggravé et complicité de conduite sans permis.

Son casier judiciaire présente une mention pour des faits de conduite en état alcoolique datant de 2019, précise ce soir le parquet de Bordeaux. L'autre passager arrêté lundi soir est concerné pour les mêmes chefs. Ils ont été mis en examen et laissés libres.

Tentative d'homicide volontaire pour le conducteur de 16 ans 

Le conducteur blessé, mineur, a un profil de "petit délinquant bien connu des services de police, très agressif " d'après les premiers éléments de l'enquête. 

Le parquet a ouvert une information judiciaire "des chefs de conduite sans permis, refus d'obtempérer aggravé par la mise en danger d'autrui, tentatives d'homicide volontaire sur personnes dépositaires de l'autorité publique " précise-t-il ce soir. Il n' a jamais été condamné par le passé. Il a été mis en examen et écroué, a annoncé jeudi le parquet.

Pas de suites pour les policiers à ce stade de l'enquête

Les policiers présents lors du contrôle ce lundi soir ont été entendus par les enquêteurs de la police judiciaire et ceux de l'IGPN. Il n'y aurait, semble-t-il, pas de suites de leurs côtés.

Le parquet a retenu le scénario suivant  : " Le conducteur de l’Audi repartait alors en marche avant, fonçant en direction d'un brigadier de police qui faisait feu à sept reprises de face puis latéralement. Au même moment, deux fonctionnaires de police faisaient feu respectivement une et deux fois, côtés conducteur et passager, pour protéger leur collègue."

À ce stade des premières investigations diligentées par l'IGPN, et sous réserve d'éléments nouveaux, les éléments recueillis ne sont pas de nature à remettre en cause les conditions de légalité de l'usage de leurs armes par les forces de l'ordre. Dans l'attente des conclusions définitives de l'IGPN, l'enquête se poursuit.

Parquet de Bordeaux - communiqué mercredi 3 mars -

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers