Bordeaux : premiers pas d'un maire écolo

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuelle Hardy-Robert

Pierre Hurmic est le maire écologiste de Bordeaux. Immersion dans les coulisses de sa première année au pouvoir grâce à un film inédit pour suivre son parcours dès le premier soir et tenter de savoir si son pari de transformer l’écologie en projet de société pourrait devenir réalité.

Bordeaux passe au vert

Le 28 juin 2020, Pierre Hurmic fait passer la ville au vert avec 46,48 % des voix. A la surprise générale. Y compris pour lui puisque dix jours plus tôt, un dernier sondage annonçait que Nicolas Florian se détachait devant le candidat écologiste avec 49 % des intentions de vote contre 40 %.

Il avait préparé son discours de défaite. Il ne le lira pas. Pour le discours de victoire, il improvisera.

 Vous avez fait mentir les sondages. Elle est à vous cette victoire.

Pierre Hurmic, le soir du 28 juin 2020

A 22H30, le candidat écologiste prend la place de maire à Nicolas Florian (44,12 %) d’une courte tête avec à peine 1300 voix d’écart et une faible participation : 38,33 %.

Ce soir-là, après presque trente ans dans l’opposition, Pierre Hurmic, à la tête de "Bordeaux Respire", devient maire de la capitale girondine. A ce moment-même, il signe de ce fait la fin de règne de la droite.

L'ère Chaban - Juppé - Florian est détrônée. Un moment historique pour Bordeaux qui bascule à gauche en passant aux mains des verts.



Pourtant à droite depuis 73 ans, la traditionnelle et bourgeoise cité a suivi, elle aussi, la tendance de cette vague verte comme Lyon, Strasbourg, Grenoble, Tours, Poitiers ou encore Marseille, en basculant vers de nouveaux horizons ce dimanche soir. Un changement radical confirmant une tendance amorcée à l’occasion des élections européennes.



Désormais, l’écologie est à l’épreuve du pouvoir.  Pierre Hurmic a de nombreux défis à relever.

Nous n'allons pas renverser la table, nous allons la réparer.

Pierre Hurmic

 

L'écologie, un projet de société

Dès son élection, Pierre Hurmic annonce imédiatement une transition écologique et décrète "l'état d'urgence climatique" le vendredi 3 juillet devant le conseil municipal. Il veut poser son empreinte. Rapidement.

Mais entre mise en place d'une nouvelle équipe, pour moitié issue de la société civile et donc néophyte en politique, gestion des affaires courantes, mise en place d’un nouveau programme, comment le nouvel élu va t-il relever le défi ?

Quelle méthode et quelles mesures pour quel impact sur la vie des bordelais ?

Comment va t-il s’emparer de la question de l’économie, de la sécurité, du social de la ville ?

Des premiers choix, il en a fait comme on peut le découvrir dans le film avec plusieurs initiatives de "mise au vert" de la ville.

Certains choix n'ont pas fait l'unanimité. Un classique en politique. L'affaire du sapin lui a même créé une certaine notoriété. Pierre Hurmic a assumé.

Et cette année encore, le sapin bordelais refait parler de lui. Ce n'est pas "un arbre mort" qui porte les couleurs de Noël place Pey-Berland mais un sapin de verre et d'acier tout juste inauguré. Composé de matières recyclées forcément, il ne fait pas pour autant l'unanimité mais suscite l'intérêt et la curiosité. 

Le 20 septembre dernier, Pierre Hurmic était sur notre plateau pour dresser un premier bilan de ses actions de transformation de la ville et les axes de ses chantiers à venir.

Pierre Hurmic impose ses choix, son style, ses méthodes.

Premiers pas devant la caméra

Le 28 juin 2020, Antoine Laura, journaliste et réalisateur, est devant son écran de télévision et regarde défiler les premières estimations. Il comprend alors que le scénario attendu ne va finalement pas se dérouler comme prévu... 

Je m'arrache à mon canapé. Je glisse ma caméra dans un sac, j'enfourche mon vélo et je file vers le QG de campagne des écologistes Mon film commence là.

Antoine Laura, réalisateur

Ce soir du deuxième tour des élections, il commence alors à tourner et à engranger des séquences dans l'euphorie de ce qui est en train de se dessiner, les prémices des coulisses de cette nouvelle et future gouvernance.

Un film était né.

Pendant un an, la caméra ne quittera pas Antoine Laura, ni lui derrière elle, ni Pierre Hurmic devant elle.

Pendant un an, il suivra cette "aventure" pas à pas, au plus près de celui qui doit tout apprendre de la fonction et du fonctionnement global de cette mairie qu'il ne connait pas sous cet angle-là, comme il le livre le soir de l'avant-première du film à nos confrères de France Bleu Gironde.

En toute discrétion, il était là avec sa caméra, pour capter les premiers pas, les tout premiers pas. Dès le premier soir mais aussi, à l'arrivée dans le bureau du maire, "Ze bureau" comme le qualifie l'intéressé comme on peut l'entendre dans cet extrait.

durée de la vidéo: 00 min 51
Entrée dans le bureau

Pendant les 52 minutes du documentaire, on suit le maire dans son quotidien : arrivée très matinale à la mairie en vélo (faut-il le préciser), à la rencontre des bordelais dans la journée, mais aussi avec ses équipes, à la métropole...

Des scènes de vie quotidienne entrecoupées de commentaires face caméra de celui qui se livre en toute confiance.

Un maire nature

Au-delà de l'angle politique, ce qui crève l'écran, c'est un maire vrai et "nature". Peu habitué au protocole, aux us et coutumes du rang qu'il occupe désormais, c'est un maire naturel et décontracté qui s'est laissé filmer. Et c'est ce qui contribue à en faire sa fierté comme il l'a livré à l'issue de la projection en avant-première du documentaire "Bordeaux, premiers pas d'un maire écolo" à l'ALCA le 30 novembre.

Etre nature, c'est bien pour un écolo. Que des écologistes soient natures, moi je trouve ça bien. Je trouve que le film est très vrai. Ca traduit bien l'ambiance d'une équipe.

Pierre Hurmic

Des commentaires qui sonnent forcément comme un compliment dans la bouche du maire en s'adressant au réalisateur. Mission accomplie donc.

 

 Moi ce qui m'intéressait, c'était l'aventure de ce nouveau maire et cette aventure collective avec son équipe.

Antoine Laura

L'écologie, un modèle politique ?

A travers le prisme de Bordeaux, ce film aborde une question plus large. L’écologie peut elle incarner un modèle politique ?

Les élections présidentielles approchent. Pierre Hurmic, comme tous ces nouveaux maires écologistes, porte une lourde responsabilité : celle de prouver que l’écologie est légitime, qu’elle peut incarner une alternative politique. Soit les écologistes s’imposent comme une nouvelle force politique capable de peser dans les prochaines échéances électorales, soit ils échouent et ouvrent un peu plus la porte aux extrêmes.

"Bordeaux, premiers pas d'un maire écolo" Un documentaire inédit diffusé le lundi 13 décembre à 22.50 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine. En replay sur francetv.fr pendant un mois après sa diffusion.

durée de la vidéo: 01 min 10
Entrée dans le bureau de P. Hurmic

D'autres maires aussi...

Et pour poursuivre la soirée sur les maires de Bordeaux, un autre documentaire sur son prédécesseur Nicolas Florian sera diffusé juste après cet inédit ce lundi 13 décembre à 23.40 : "Bordeaux, l’héritage perdu de Nicolas Florian".

Diffusé trois mois après la défaite de Nicolas Florian à sa propre succession à la mairie de Bordeaux, ce film offre un retour chronologique sur la première défaite de la droite bordelaise depuis 73 ans. Une immersion dans la campagne électorale jusqu'au soir fatidique du second tour.

Ecrit et réalisé par Nicolas Delage. Coproduction Antipode / Bento Prod / France Télévisions

 

  • Cette programmation spéciale complémentaire donne deux tons et deux ambiances des coulisses d'un gagnant et d'un perdant ce soir du 28 juin 2020. Les deux, à la surprise générale. Ces deux films offrent l'opportunité de suivre au plus près ce grand basculement de la vie politique de Bordeaux. 

A savoir aussi...

Antoine Laura n'en est pas à son coup d'essai en terme de maire bordelais puisqu'il a également signé un documentaire "Juppé, un roman bordelais" en 2019, un retour en images sur une relation de 24 ans entre l'ancien maire et la ville de Bordeaux. Ecrit et réalisé par Antoine Laura. Coproduction : 13 Productions / France Télévisions

 

  • "Bordeaux, premiers pas d'un maire écolo"  52 mn

diffusion : lundi 13 décembre à 22.50 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine

Ecrit et réalisé par Antoine Laura

Coproduction Antipode / France Télévisions

Replay francetv.fr

  • "Bordeaux, l'héritage perdu de Nicolas Florian" 52 mn

diffusion : lundi 13 décembre à 23.40 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine

Ecrit et réalisé par Nicolas Delage.

Coproduction Antipode / Bento Prod / France Télévisions

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité