Bordeaux: qui sont les 25 adjoints de Pierre Hurmic à la mairie?

Le premier conseil municipal a découvert ses 25 adjoints et leurs délégations qui a respecté la parité homme-femme. Un partage des responsabilités qui sera complété par le choix des conseillers municipaux délégués. Un nombre comme une liste soumis au vote. 

Présentation des 25 adjoints au maire de Bordeaux, Pierre Hurmic.
Présentation des 25 adjoints au maire de Bordeaux, Pierre Hurmic. © E.Galand
Ce premier conseil municipal est censé marquer le ton de Pierre Hurmic, en tant que maire. Il a présenté les 25 adjoints, dont 8 de quartier. Des délégations aux appellations transformées et transversales parlant d'innovation, de résilience, d'appaisement... et correspondant selon lui à des "objectifs politiques".

Le maire de Bordeaux, notamment devant les critiques de l'opposition, a indiqué que les conseillers municipaux délégués seront désignés plus tard (lors du prochain conseil le 23 juilet), sur des thèmes notamment économiques, touristiques, la propreté, la mobilité ou encore les ressources humaines.

Les 25 adjoints sont:

Des nouveaux visages

Ces vingt-cinq adjoints, autant d'hommes que de femmes, viennent aussi pour une bonne proportion de la société civile. A l'image de la première adjointe: Claudine Pichet (EELV) en "charge des Finances, du défi climatique et de la prospective".
L'univers de la prospective, un domaine que cette femme de 40 ans arrivée à Bordeaux il y a seulement deux ans, connaît bien pour l'avoir exercé "dans le privé, dans de grands groupes".

Un autre nouveau visage, notamment, celui d'Amine Smihi (EELV), en charge lui, "de la tranquillité publique, de la sécurité et de la médiation et adjoint de quartier Bordeaux-Centre", un thème qui lui tient à coeur pour ce professeur de mathématiques issu "des quartiers sensible, dans le 93 ans ma jeunesse" et qui a aussi été proviseur...

Regardez le reportage d'Elise Galand et Sylvie Tuscq-Mounet.
Bordeaux: premier conseil municipal pour Pierre Hurmic et désignations des 25 adjoints
 

Meilleure ambiance

Pour ce premier conseil, l'ambiance est, comme le terme apparemment apprécié du nouveau maire, "apaisée" après la houle et sifflets qui ont accompagné, la séance précédente.
Chacun étant plus ou moins dans son rôle interpelant Pierre Hurmic sur les thèmes ne faisant pas partie des délégations dévolus aux adjoints quid du vélo, de l'économie, des ressources humaines, du tourisme?
Réponse du maire : ce seront des tâches qui incomberont aux conseillers délégués dont il donnera la liste... plus tard.

Philippe Poutou: "nous on découvre la démocratie municipale"

Chaque chose en son temps, l'ambiance reste tendue bien que disciplinée. Un conseil municipal assez bien résumé, ironiquement, par Philippe Poutou qui décidément sera le trublion du conseil à défaut de faux Candide : "nous on découvre la démocratie municipale... On va essayer de respecter le règlement intérieur", en expliquant qu'il voterait contre "non pas les personnes que pour la plupart je ne connais pas" mais une opposition de gauche", "s'étonnant" à son tour de ne pas voir figurer dans cette liste, quelques adjoint "à la réquisition des logements vides, la gratuité des transports, ou l'interdiction des pesticides"...
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections municipales 2020 élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter