Bordeaux : vacances studieuses pour les lycéens en vue d'un Bac encore particulier

La crise sanitaire a perturbé, cette année encore, le cours de cette année scolaire, notamment pour les élèves de Terminale dans leur préparation du Bac. Des cours annulés, à distance ou inexistants pour les uns, des professeurs non remplacés pour d'autres. Certains tentent de mieux se préparer en suivant des cours pendant les vacances, en attendant les premières épreuves du mois de mai.

Les vacances de février seront finalement studieuses pour ces lycéens bordelais qui, volontaires ou non, suivent des cours de soutien scolaire. Des maths pour Juliette, Imanol, Clément ou encore Marius, 17 ans : "pour les études, je pense, c'est presque indispensable.  Après, c'est vrai si on a déjà trouvé sa vocation, éliminer cette matière plus tôt dans le parcours, c'est pas si grave".

Les maths sont devenues une "spécialité" choisie par le lycéen entrant en Terminale, donc plus sélective. Il s'agit d'être parfaitement préparé car les coefficients sont conséquents.
Ces nouvelles épreuves issues de la réforme Blanquer auront finalement lieu du 11 au 13 mai. Pour les enseignants, ce report était nécessaire : "avec cette réforme qui faisait une épreuve au mois de mars, on avait huit chapitres à traiter en très peu de temps. Donc les choses ont été faites très rapidement et je trouve que ça s'est répercuté sur les élèves qui étaient un peu perdus". 

Il faut dire que beaucoup de changements pèsent sur l'humeur de ces jeunes. A l'appréhension légitime face à un examen national, sont venus s'ajouter la réforme du Bac, Parcoursup et la pandémie. Ce que nous confie Clément, 17 ans lui aussi. "Au début, j'étais beaucoup plus stressé pour le Bac parce que c'est la grande épreuve à la fin du cursus scolaire. Mais là, c'est beaucoup Parcoursup qui, moi, m'angoisse. Je ne sais pas trop ce que je veux faire, vers quelle branche aller".

Regardez le reportage de Marie-Pierre d'Abrigeon et Nicolas Pressigout.

La préparation à l'examen a connu, cette année encore, bien des rebondissements à cause de la crise sanitaire. Des cors annulés, à distances ou inexistants... Des professeurs non remplacés pour d'autres. L'épidémie a accentué les inégalités et l'appréhension progresse parmi les lycéens, en attendant les premières épreuves de du mois de mai. ©France 3 Aquitaine

En savoir plus sur les "ajustements" de ce Bac 2022 sur le site du ministère

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité