Challenge européen: Bristol en finale, l'UBB sortie avec les honneurs

Bristol, malmené pendant une mi-temps, a mis fin vendredi au parcours européen de Bordeaux-Bègles, battu après prolongation (37-20) vendredi soir en Angleterre en demi-finale du Challenge européen de rugby.  

En finale, les Bears affronteront le vainqueur du match opposant samedi Toulon aux Anglais de Leicester. 

Il n'a donc pas manqué grand chose à l'UBB, novice comme son adversaire à ce niveau de compétition, pour atteindre son rêve. Juste un peu de carburant - Bordeaux disputait son troisième match de la saison - et de fraicheur durant la prolongation que les hommes de Christophe Urios sont allée chercher après avoir subi un gros coup de bambou lors du deuxième acte.

Dans ce money-time supplémentaire, ils ont craqué deux fois sur deux essais bien ficelés de O'Conor (81e) et Malins (86e), sans parvenir, malgré une grosse débauche d'énergie, à trouver de leur côté la terre promise. 

Dommage. Leurs regrets seront nombreux, notamment après leur première mi-temps parfaitement maîtrisée, dans le sillage d'un Matthieu Jalibert qui a une nouvelle fois fait l'étalage de son talent sous les yeux du sélectionneur anglais Eddie Jones.

Au relais de Woki, l'ouvreur international a débloqué le score après une course axiale sur plus de 40 m avec un cadrage débordement à pleine vitesse déposant l'arrière Malins (11e). Désarçonnés, les Bears ont aussi eu du mal dans la bataille des rucks face à des Girondins efficaces récoltant deux pénalités réussies par Jalibert pour
mener 13-0 (30e). 

La défense unioniste, intense et organisée, a résisté efficacement avant que quelques fautes ne remettent Bristol, bien moins tranchant qu'en quarts de finale face aux Dragons (56-17), sur la bonne voie. 

Le Fidjien et ex-Bordelais Semi Radradra, passé durant l'intersaison dans le camp adverse et bien pris jusque-là au marquage par Dubié, a créé et exploité un surnombre pour un essai sans opposition de Luatua (7-13).

Le début d'un trou noir pour les Bordelais, pourtant en supériorité à la reprise suite à un carton jaune adressé à Radradra mais qui, en perdant Jalibert sur blessure, ont aussi semblé perdre leur rugby. 

Dès lors, les Anglais, aux intentions bien meilleures, ont mis l'UBB sur le reculoir et facilement trouvé la faille grâce à une passe au pied géniale de Randall vers Malins (51e). Pire, l'indiscipline bordelaise a été immédiatement sanctionnée par deux pénalités que Sheedy s'est fait un malin plaisir de passer (20-13, 62e).
 
Ce 20-0 encaissé aurait pu être rédhibitoire. Il n'en a rien été avec l'entrée de sang neuf côté girondin, notamment Roumat et Dweba, décisif sur un des rares temps forts après une passe laser de Lesgourgues (67e), synonyme de prolongation. Mais celle-ci a été, finalement, de trop pour les Bordelais.   
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
union bordeaux-bègles rugby sport