Le lactarium de Bordeaux lance un appel aux dons de lait maternel, irremplaçable pour les bébés prématurés

Publié le Mis à jour le
Écrit par AR avec Marie Neuville et Sylvie Tuscq-Mounet
Chaque jour, cinq litres de lait maternel issus de dons sont consommés par des bébés prématurés au CHU de Bordeaux.
Chaque jour, cinq litres de lait maternel issus de dons sont consommés par des bébés prématurés au CHU de Bordeaux. © France 3 Aquitaine

Pour les nouveaux-nés venus au monde un peu trop tôt, le lait maternel est irremplaçable. Mais le don de cet "or blanc" n'est pas assez développé au niveau national, et les réserves sont actuellement au plus bas. Le lactarium de Bordeaux lance un appel à la générosité des mères allaitantes.

"Normalement, le frigo est plein" souligne Gwenaëlle Mounier, auxilliaire de puériculture au CHU de Bordeaux, alors qu'elle se tient devant une armoire où les flacons sont rares. 

Avec la crise sanitaire, il y a eu beaucoup de demande partout, on constate aujourd'hui une pénurie de lait au niveau national

Gwenaëlle Mounier, auxiliaire de puériculture au lactarium du CHU de Bordeaux

Si les dons de cet "or blanc" sont toujours "en dents de scie", "il y aujourd'hui une forte demande au niveau des DOM-TOM vers qui on envoie du lait maternel lyphilisé, et nous en envoyons aussi vers la France entière" précise Gwenaëlle Mounier. 

Rien qu'au CHU de Bordeaux, "la consommation actuelle est de cinq litres par jour, cela va très très vite. On a aujourd'hui fortement besoin de lait". 

Le lactarium de Bordeaux-Marmande, implanté dans les deux villes, est le plus important de France. Il lance aujourd'hui un appel au don à l'attention des mères allaitantes. 

Un lait irremplaçable pour les prématurés 

Pour les enfants nés avant le terme, le lait maternel est extrêmement précieux, comme le souligne Sandra Joly, pédiatre au service de néonatalogie du CHU de Bordeaux, alors que leurs mères ne peuvent pas toujours en fournir. 

"Pour les bébés nés avant 34 semaines, leur tube digestif n'est pas capable de digérer un lait artificiel, il est trop immature", indique-t-elle. 

Le lait issu de dons permet aux bébés prématurés d'avoir une bonne croissance et une bonne digestion

Sandra Joly, pédiatre au service de néo-natalogie au CHU de Bordeaux

Ce lait maternel peut aussi être donné aux nourrissons nés à terme, mais avec des pathologies digestives. 

Un don trop méconnu 

"Pour le don de lait, je me suis posé beaucoup de questions. En sortant de la maternité, c'était déjà un gros changement de vie, avec beaucoup de choses à faire, j'avais peur que ce soit compliqué. Et puis mes amies qui avaient déjà donné m'ont dit que non" témoigne Claire Thicoïpé, qui vient d'accueillir son deuxième enfant, la petite Sarah. 

Aujourd'hui, elle est fière de pouvoir aider d'autres bébés. 

J'ai la chance de pouvoir allaiter ma fille, et d'avoir en plus trop de lait et de pouvoir en donner pour d'autres enfants, notamment les prématurés pour qui c'est tellement important.

Claire Thicoïpé, donneuse de lait maternel

Du côté du lactarium, tout est, en effet, organisé pour que le don de lait maternel soit le moins contraignant possible pour les mères : "on nous simplifie énormément la vie" acquiesce-t-elle. "Je regrette un peu de ne pas l'avoir fait après la naissance de mon première enfant, si j'avais su que c'était aussi simple..." 

Collecte à domicile 

C'est Jessica Bacquey qui vient collecter le lait chez Claire. Auxiliaire de puériculture au lactarium, elle sillonne la Gironde et les Landes tous les jours pour se rendre au domicile des donneuses. 

Ces déplacements lui permettent d'acheminer "entre 60 et 100 litres de lait maternel" tous les mois vers le lactarium. Dans ce cadre, elle accompagne également les mères dans le processus de l'allaitement. 

"Il y a des mamans qui sont en gros excédent, en hyper-lactation, et qui peuvent donner jusqu'à 12 litres par semaine", mais aucun don n'est négligeable, insiste-t-elle. 

Chaque don est important, on a besoin de toutes les donneuses

Jessica Bacquez, collectrice pour le lactarium de Bordeaux

"Le don de lait maternel reste très méconnu des mamans, même des mamans allaitantes", regrette-t-elle. "L'allaitement n'est pas très promu, quand les mères reprennent le travail à deux mois et demi, on n'a pas un taux d'allaitement qui est assez important en France", souligne-t-elle. 

En effet, l'OMS recommande l'allaitement exclusif pour les nouveaux-nés jusqu'à l'âge de six mois, ce qui est difficile à concilier avec une activité professionnelle. 

Une fois collecté, le lait est pasteurisé et analysé, avant d'être congelé jusqu'à quatre mois maximum. "On fait des analyses bacteriologiques. Ce lait est destiné à des bébés fragiles et de petit poids, donc il faut qu'il soit impeccable". 

→ regardez le reportage de Marie Neuville et Sylvie Tuscq-Mounet : 

→ Vous souhaitez donner votre lait ou prendre des renseignements sur le don ? Consultez cette page ou contactez le lactarium de Bordeaux au 05 53 64 26 22 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.