• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Climat : les jeunes scandent l'urgence dans la rue à Bordeaux

Les jeunes veulent poursuivre et renforcer leur mouvement avant l'été / © Zoé Schulthess
Les jeunes veulent poursuivre et renforcer leur mouvement avant l'été / © Zoé Schulthess

"Vous mourrez de vieillesse, nous n'aurons pas cette chance. " Les jeunes ont défilé dans les rues du centre ville, brandissant des pancartes qui parfois accusent. Ils se sont allongés sur la place Pey Berland pour « symboliser la mort de la planète ». Ils étaient moins nombreux que le 15 mars. 

Par Christine Le Hesran

"Fin du monde, fin du mois, même combat". Le ton est donné pour le début de la manifestation des lycéens pour le climat à Bordeaux ce vendredi 12 avril. 
 
Quelques 300 jeunes ont déployé banderoles avec slogans " Fin du monde " pour donner l'alerte sur le climat et le danger qui les menace / © Angellina Thieblemont
Quelques 300 jeunes ont déployé banderoles avec slogans " Fin du monde " pour donner l'alerte sur le climat et le danger qui les menace / © Angellina Thieblemont

Ils donnent de la voix : 

Rejoignez-nous !  Ne nous regardez pas ! 


scandent-ils dans les rues du centre ville. Avec des pancartes qui accusent :

Vous mourrez de vieillesse, nous n'aurons pas cette chance. 
 

Les aînés visés par les slogans / © Zoe Schoultess
Les aînés visés par les slogans / © Zoe Schoultess
ou encore des jeux de mots toujours directs :

Arrête de niquer ta mer.

En choeur, garçons et filles reprennent :

Et un, et deux et trois degrés, c'est un crime contre l'humanité.


A travers leurs pancartes, on comprend leurs préoccupations : l'eau potable qui n'est pas accessible pour tous, mais que l'on consomme même dans les toilettes dans les pays occidentaux, un pot d'une célèbre marque de pâte à tartiner avec marqué huile de palme et la référence à la déforestation pour planter cet arbre. Et toujours pas de Planet B comme en témoigne cette pancarte brandie par une jeune femme : 
 
Environ 300 lycéens et étudiants dans les rues de Bordeaux ce vendredi après-midi en faveur du climat. / © Zoë Schulthess
Environ 300 lycéens et étudiants dans les rues de Bordeaux ce vendredi après-midi en faveur du climat. / © Zoë Schulthess

Place Pey-Berland, les jeunes manifestants se sont allongés par terre pour simuler la mort : un "die-in". Ils étaient environ 300 : moins nombreux que le 15 mars dernier, premier rendez-vous des lycéens en grève pour le climat, ils étaient alors 5000 dans les rues de Bordeaux. 

 

Sur le même sujet

Des Bugatti de légende en Dordogne

Les + Lus