COP 27 : le maire écologiste de Bordeaux Pierre Hurmic ne veut plus des banques qui soutiennent les énergies fossiles

Publié le
Écrit par Marine Cardot .

Pierre Hurmic, ainsi que d'autres maires de grandes villes de France, appellent les banques à arrêter de financer les énergies fossiles, dans une tribune dans le JDD, Journal du Dimanche paru ce matin. Il souhaite établir des critères environnementaux et sociaux pour emprunter à des banques plus vertueuses.

Chacun peut apporter sa pierre à l'édifice. C'est ce qu'ont voulu montrer ces 14 maires de grandes villes, dont Bordeaux, en signant une tribune dans le Journal du Dimanche. Ils appellent les banques à cesser de financer les énergies fossiles, qui sont responsables du changement climatique. 

Alors que la COP 27 s'ouvre dimanche 6 novembre en Égypte, Anne Hidalgo, Eric Piole ou encore l'écologiste Pierre Hurmic veulent agir à leur niveau "en promouvant un développement durable respectueux de l’environnement et moins émetteurs de gaz à effet de serre à l’échelle locale, mais aussi en finançant ces actions grâce à des partenaires bancaires plus responsables". 

Une question de cohérence pour le Maire EELV de Bordeaux, Pierre Hurmic. Il souhaite que les banques qui aident la ville à financer ses investissements soit plus écoresponsables. "Nous voulons les inciter fortement à diminuer leur financement des énergies fossiles", explique l'élu. 

Un questionnaire pour "une mise en concurrence vertueuse" 

Une fois par an, la commune fait appel à des banques pour financer ses projets . À partir de 2023, ces dernières devront répondre à un questionnaire. "Par exemple, on leur demande si elles financent des entreprises du secteur des énergies fossiles et notamment du charbon, si oui lesquelles et pour quels montants sur les trois dernières années", illustre Pierre Hurmic. 

Le questionnaire ne se limite pas au financement des énergies fossiles. "Nous les interrogeons aussi sur la déforestation, sur leurs relations avec les paradis fiscaux, sur les initiatives prises en faveur de l'égalité entre les femmes et les hommes", s'engage le Maire de Bordeaux. Cette démarche permettra, selon lui, "une mise en concurrence vertueuse".

Nous choisirons en fonction des banques que nous considérons comme étant les plus responsables et les plus vertueuses.

Pierre Hurmic, maire de Bordeaux

France 3 Aquitaine rédaction web

Mais comment s'assurer que les banques répondent en toute transparence ? Le maire de la ville assure qu'il sollicitera deux ONG (Oxfam France et Reclaim Finance) pour analyser les réponses des entreprises bancaires. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité