Coronavirus : Bordeaux ferme les crèches du quartier des Chartrons pendant un mois

Les crèches municipales du quartier des Chartrons à Bordeaux seront fermées du 24 juillet au 24 août. Dans un communiqué, la municipalité justifie cette décision par une  évolution "significative" des cas positifs à la Covid 19.
© France 3 Aquitaine
Aux Chartrons, la crèche municipale Barreyre n'accueille plus d'enfants depuis hier mercredi. Les deux structures du quartier resteront fermées pendant un mois. C'est "une évolution significative du nombre de cas positifs au sein du quartier" qui a obligé la municipalité à prendre cette décision. 
 



Crèche des Chartrons 1 : 3 cas positifs


Une  crèche du quartier, située rue Leybardie et dotée de 60 places, est déjà fermée depuis le 15 juillet dernier. Trois cas y ont été déclarés. 
Deux agents affectés à la section des Moyens ont été testés positifs après un dépistage au CHU, le vendredi 17 juillet. "Le virus ne semble pas avoir circulé entre les sections" rassure la municipalité. Puisqu'aucun des enfants de la section des moyens en contact avec les agents positifs n'a été testé positif.

En revanche, il est confirmé qu'un enfant de la section des grands est atteint de la Covid 19. Il n'a fréquenté la crèche qu’une journée, le 15 juillet. L’Agence Régionale de Santé a fait tester les enfants avec lesquels il était en contact, et veut organiser rapidement le test de tous les enfants de la crèche ainsi que les agents de la crèche voisine.
  

A la Crèche Barreyre : un cas positif


La structure qui dispose de 40 places, vient à son tour, de fermer. Un agent d’entretien de la crèche y a été testé positif, mais affirme la municipalité "sans qu’un lien ne soit possible entre les deux structures". 
Les agents et des enfants qui ont fréquenté la crèche Barreyre entre le 15 et le 17 juillet seront testés dans les prochaines heures. Tous les parents et agents ont été prévenus par texto.


Le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic avait appelé les Bordelais à la plus grande vigilance le 17 juillet  : "Le respect des gestes barrières doit rester strict, surtout face aux situations à risque comme le regroupement de personnes dans le centre-ville, les rassemblements festifs, les événements privés (réunions familiales, fêtes, mariages…), les retours de voyage à l’étranger, etc. J’appelle les Bordelaises et les Bordelais et les touristes, à faire preuve de civisme et de responsabilité, en appliquant systématiquement la distanciation physique, le port du masque dans les lieux clos et fréquentés et le lavage fréquent des mains".
  Depuis le 12 juillet dernier, la Gironde est placée par l’ARS Nouvelle-Aquitaine en « vulnérabilité modérée », avec une « évolution défavorable des indicateurs de santé » (nombre de cas positifs, nouveaux clusters, hausse d’activité de SOS médecins, nouvelles hospitalisations Covid) ainsi qu'une « baisse des mesures de protection prises par la population ».
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société