Coronavirus : le port du masque devient obligatoire à Bordeaux

Le maire de Bordeaux Pierre Hurmic a annoncé l'obligation du port du masque dans les deux principales rues commerçantes de l'hyper-centre en raison du risque de propagation de l'épidémie. Le périmètre pourrait être étendu dans les prochains jours si besoin.

Depuis le samedi 15 août, le masque est obligatoire rue Sainte-Catherine et rue Porte-Dijeaux, "véritable centre commercial à ciel ouvert" selon le maire Pierre Hurmic.
Depuis le samedi 15 août, le masque est obligatoire rue Sainte-Catherine et rue Porte-Dijeaux, "véritable centre commercial à ciel ouvert" selon le maire Pierre Hurmic. © Denis Salles
A compter de samedi 15 août, le masque sera obligatoire dans certaines rues de Bordeaux. La capitale girondine n'est pas la première à prendre de telles mesures contre la COVID-19. 

►Port du masque obligatoire dans les deux rues les plus fréquentées et plus si besoin

Le maire de Bordeaux Pierre Hurmic, en présence de Martin Guespereau, préfet délégué pour la défense et la sécurité et et Hélène Junqua, directrice générale adjointe de l’ARS Nouvelle-Aquitaine, a annoncé mercredi matin que le port du masque est désormais obligatoire dans les rues Sainte-Catherine et Porte-Dijeaux. Une mesure qui sera appliquée par un arrêté préfectoral.

Ces deux rues sont un véritable centre commercial à ciel ouvert.

Pierre Hurmic, maire de Bordeaux


Rappelons que le port du masque avait déjà était imposé lors du déconfinement dans ces deux rues commerçantes de l'hyper-centre. Une mesure qui avait été levée le 25 juin à quelques jours du second tour des municipales. Le maire de Bordeaux sera l'invité du 19/20 dans le JT régional mercredi soir. Pierre Hurmic a déjà fait savoir que le périmètre du port du masque obligatoire pourrait être élargi dans les prochains jours si la situation sanitaire se dégrade.
 
Interview de Pierre Hurmic maire de Bordeaux sur le port obligation du masque


► Des cas positifs en hausse

De plus en plus de grandes villes de France optent pour le port du masque obligatoire dans des lieux publics ouverts face à la recrudescence de cas positifs de la COVID-19. La Gironde fait partie des 17 départements en vulnérabilité par rapport à l'épidémie et à Bordeaux, deux clusters ont été identifiés dans les quartiers des Chartrons ( des cas positififs dans un Ehpad et des une crèche notamment) et du Grand parc.
Le maire de Bordeaux a pris cette décision conjointement avec la préfecture de Gironde et l'ARS en raison de l'évolution récente du virus. Mardi, Le Premier ministre Jean Castex, en visite au CHU de Montpellier, a appelé les préfets à entendre "le plus possible" l'obligation du port du masque en extérieur en soulignant "une situation épidémiologique de coronavirus qui évolue dans le mauvais sens depuis deux semaines".
 
 
Le masque obligatoire dans l'hyper centre de Bordeaux : réactions des Bordelais et explications du maire Pierre Hurmic
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société