Coupe d'Europe de rugby : l'UBB balaie les Dragons de Newport 47 à 8

Bordeaux-Bègles, porté par les jambes de feu de Santiago Cordero et Matthieu Jalibert, a balayé les Gallois de Newport (47-8) avec le bonus offensif, son objectif, samedi soir à l'occasion de la 2e journée de Coupe d'Europe.

Le néo-zélandais Ben Lam plonge pour marquer un essai en fin de match contre les Dragons de Newsport, à Chaban-Delmas samedi 19 décembre en Coupe d'Europe.
Le néo-zélandais Ben Lam plonge pour marquer un essai en fin de match contre les Dragons de Newsport, à Chaban-Delmas samedi 19 décembre en Coupe d'Europe. © ROMAIN PERROCHEAU / AFP

"La victoire est indispensable et le bonus fortement conseillé", avait lancé la veille du match le capitaine Mamad Diaby. Il a été entendu par ses coéquipiers, un temps brouillons mais auteurs de quelques fulgurances qui ont suffi à faire la différence face à des Dragons venus en Gironde diminués en raison du Covid-19. 

Ce succès permet à l'UBB de revenir à hauteur de La Rochelle et Llanelli, vainqueurs sur tapis vert ce week-end, en attendant les matches retour à la mi-janvier.   

Protagonistes de l'essai opportuniste et victorieux le week-end dernier à Northampton, l'ailier des Pumas Cordero s'est de nouveau signalé avec un triplé (33, 41, 60). Dans son sillage, l'ouvreur Jalibert a éclairé le jeu par ses courses dont une s'est terminé dans l'en-but (43). 

Avant ces chevauchées, les hommes de Christophe Urios ont dû cravacher pour mettre à mal la défense galloise, courageuse et accrocheuse, qui n'a cédé qu'une seule fois durant la première demi-heure, sur une pénalité rapidement jouée par Maxime Lucu et conclue en coin par Diaby (7). 

Bien approximative, la conquête unioniste a servi de rampe à essai juste avant la pause. Au lancer d'une pénaltouche, Maxime Lamothe s'est retrouvé à la conclusion après un service aux petits oignons de Vadim Cobilas petit côté (19-3). 

À la reprise, les Girondins ont accéléré pour d'abord valider le bonus offensif, puis améliorer leur capital essais, un des critères en cas d'égalité en fin de brassage. 

Peu servi jusque-là, le Néo-Zélandais Ben Lam a lui aussi fini derrière la ligne (72), répondant à l'essai de l'honneur des Dragons inscrit trois minutes avant par Nick Tompkins

"Mission accomplie", se félicite Urios 

"C'était long en première mi-temps. On a eu du mal à rentrer dans le match, on n'était pas en équipe, on jouait les uns après les autres. Nos avants n'ont pas été déterminants sur le match. On a été pénalisé en touche, en mêlée, on n'a pas su poser la pâte sur le match" a réagit Christophe Urios (manager de Bordeaux-Bègles), après le match.

"En deuxième mi-temps, c'était mieux avec plus de vitesse. La qualité individuelle des joueurs a fait la différence. Ce match était un passage obligé et important. On l'a gagné, c'est bien, avec le bonus, c'est encore mieux et plus de 28 points d'écart c'est encore mieux et en plus on n'a pas de blessé. Donc, c'est mission accomplie. Les Gallois ont été vaillants et nous, je nous ai pas trouvé fameux. J'ai apprécié la réaction de la deuxième mi-temps", a-t-il ajouté. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
union bordeaux-bègles rugby sport