• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Coupe de la ligue : Bordeaux-Le Havre, la revanche ?

Le 6 janvier 2019, Bordeaux est éliminé par le Havre en Coupe de France au stade Matmut Atlantique / © MaxPPP/Bonnaud Guillaume
Le 6 janvier 2019, Bordeaux est éliminé par le Havre en Coupe de France au stade Matmut Atlantique / © MaxPPP/Bonnaud Guillaume

Trois jours après avoir été éliminé par Le Havre, une équipe de Ligue 2 en Coupe de France, Bordeaux retrouve le club normand, ce mercredi soir pour les quarts de finale de la Coupe de la ligue. 

Par Hélène Chauwin

Une seule nouveauté dans l'équipe qui affronte Le Havre ce mercredi en quart de finale de Coupe de la Ligue.  : les Girondins ont convoqué le milieu défensif brésilien Otavio.  Pour remplacer numériquement l'attaquant international guinéen, François Kamano qui n'a pas été retenu.  
 
François Kamano / © NICOLAS TUCAT / AFP
François Kamano / © NICOLAS TUCAT / AFP

Kamano, 22 ans, sous-contrat jusqu'en juin 2021 et objet de sollicitations depuis le début du mercato, notamment par Monaco, a été préservé volontairement par son club qui n'a officiellement reçu aucune offre à son sujet. 
    "François est un garçon très sensible, il faut faire très attention. C'est un type charmant qui a beaucoup de qualités mais il est très sensible à tout ce que l'on dit sur lui", avait indiqué son entraîneur Éric Bedouet lundi en conférence de presse.

Kamano, arrivé en Gironde en 2016 en provenance de Bastia, avait entamé cette saison en fanfare en inscrivant 7 buts lors des 9 premières journées avant de s'éteindre petit à petit. 
    

Dimanche 6 janvier, Le Havre avait créé la surprise en éliminant Bordeaux, peu inspiré sur son terrain (1-0) et en se qualifiant  pour les 16e de finale de la Coupe de France. Le gardien de but et capitaine des Girondins, Benoît Costil était consterné.

Il y a un petit peu de honte, c'est une grande déception, n paie, cher et ça nous coûte une élimination, parce qu'on n'a joué que trente minutes et que derrière, on n'a pas vraiment existé sans forcément être mis en danger. 


Trois jours plus tard, ce sont donc les retrouvailles des deux équipes en Coupe de la Ligue. Avec côté girondin, l'envie de faire oublier cette défaite. 

 

Sur le même sujet

Les travaux illéguax ont repris au lac de Caussade

Les + Lus