Covid 19 : le CHU de Bordeaux déclenche à son tour le plan blanc

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christine Le Hesran
Service de réanimation du Docteur Boyer du CHU de Bordeaux, le service tourne à 100%, proche de la saturation ce 30 mars 2021.
Service de réanimation du Docteur Boyer du CHU de Bordeaux, le service tourne à 100%, proche de la saturation ce 30 mars 2021. © FABIEN COTTEREAU / MAXPPP

Avec l’accélération de l'épidémie de Covid-19 et le renforcement nécessaire des capacités de prise en charge en réanimation et en médecine, le CHU de Bordeaux a décidé de déclencher le Plan Blanc ce mercredi 8 décembre 2021.

Voilà quelques jours que différents hôpitaux, à travers la France, activent le plan blanc pour mobiliser les personnels. C'est au tour du CHU de Bordeaux, le plus grand de la région. Il passe donc ce mercredi 8 décembre à cette phase ,niveau 2.

La situation en Gironde est particulièrement sensible avec des taux d’incidence record depuis le début de l’épidémie à près de 500 pour 100 000 habitants.

A l’heure actuelle, 73 patients atteints de la covid sont hospitalisés dans les différents services du CHU dont 35 en soins critiques.

CHU de Bordeaux

Communiqué de presse

"Pour faire face à une accélération significative de l’activité de prise en charge des patients atteints de covid dans un contexte de tensions hospitalières persistantes aux urgences adultes et pédiatriques, le CHU de Bordeaux déclenche le Plan Blanc, en concertation avec l’ARS Nouvelle-Aquitaine et les établissements du territoire." indique l'hôpital girondin.

Dès hier, mardi 7 décembre, la direction de l'hôpital s'est réunie en cellule de crise pour évaluer les besoins, au vu d'une augmentation des patients malades de Covid19 hospitalisés. 

Ouverture de lits en service de réanimation et de médecine

Benjamin Clouzau, médecin du service réanimation du CHU de Bordeaux, témoigne d'un " personnel et système à la limite du point de rupture. "

Pour faire face, ce plan blanc de niveau 2 signifie la mobilisation de l’ensemble de la communauté hospitalière "pour assurer l’accueil de patients, qu’ils soient atteints de covid ou non, en soins critiques et en médecine. " indique le CHU.

Dans ce cas, les opérations ou autres activités programmées dans les services et qui ont un caractère non urgent sont reportées. Le but est de libérer tous les soignants afin de concentrer l'activité sur la réouverture de lits en réanimation et en médecine.

Risque de saturation

Beaucoup de servies du CHU ont une activité très soutenue. Et depuis près de deux mois, les services d’urgences et d’hospitalisation tout particulièrement. C'est le cas " dans un certain nombre de filières de médecine, de gériatrie et de pédiatrie mais également de filières d’expertise." précise l'hôpital. 

Dans ce contexte de tension, l’accélération rapide de l’activité d’accueil des patients atteints de covid constatée ces derniers jours entraine un risque de saturation des capacités hospitalières dans les prochaines semaines.

CHU de Bordeaux

Communiqué de presse

Ces capacités d'hospitalisation liée au virus sont actuellement à leur maximum en médecine et en soins critiques à Bordeaux mais également dans d'autres établissements de la Gironde.    

Les conseils du CHU

  • La vaccination, y compris de rappel, qui permet notamment de prévenir les formes graves nécessitant une hospitalisation
  • Le respect renforcé des gestes barrières (port du masque, distanciations, lavage de mains, aération) ·      
  • Les bonnes pratiques pour désengorger les urgences adultes et pédiatriques : contacter son médecin traitant, et, en cas d’urgence ressentie immédiate faire le 15.      

Et ailleurs dans la région 

Lors de la quatrième vague, la direction de l'ARS a demandé à tous les établissements de santé de la région d’activer leurs plans blancs. En raison d’une part de l’augmentation de l’incidence de la covid-19  dans certains départements et, d’autre part, des fortes tensions observées sur l’offre de soins, il n'y avait pas eu ces derniers mois de consigné de levée des plans blancs dans la région. Depuis octobre, il revient à chaque établissement de décider en fonction de sa situation propre s'il faut ou non lever le dispositif.

"Par conséquent, les établissements ayant alors levé leurs plans blancs les ont pour la plupart réactivé depuis ou sont en cours de réactivation." précise la communication de l'Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.