Après Lille, l'ARS place l'hôpital de Valenciennes en "plan blanc" avec visites très restreintes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuel Pall
Face à la 5e vague du Covid-19, l''hôpital Jean Bernard de Valenciennes déclenche le plan blanc et restreint les visites
Face à la 5e vague du Covid-19, l''hôpital Jean Bernard de Valenciennes déclenche le plan blanc et restreint les visites © Bertrand Thery / FTV

Trois jours après Lille, l'Agence Régionale de Santé place les structures hospitalières du Hainaut en "plan blanc" avec mutualisation des équipements et réquisition de personnels pour faire face à la 5e vague de contamination.

Depuis lundi 6 décembre fin de journée, cette mesure de "plan blanc" a pris effet. Plan d’urgence sanitaire, le plan blanc permet à un établissement de déployer des moyens extraordinaires pour faire face à une situation d’urgence afin de préserver la qualité et la sûreté des soins. Cela autorise la mutualisation des ressources prévues avec les structures de soins publiques et privées et de mettre en situation de réquisition les personnels indispensables à la bonne marche de l’établissement.

20 lits en réanimation dont 9 personnes atteintes du Covid-19

Sur le territoire national, au 3 décembre, 40 522 nouveaux cas positifs ont été déclarés, soit une augmentation de 46,27% en 7 jours. Le taux d’incidence a, quant à lui, atteint les 430 cas par semaine pour 100 000 habitants, soit une augmentation de 46,63 % en 7 jours. Pour le seul Centre Hospitalier de Valenciennes, 9 patients atteints du Covid-19 sont en réanimation contre 6 la semaine dernière. Le CHV compte en tout 20 lits en réanimation.

C'est le troisième plan blanc activé pour cette crise sanitaire au CH de Valenciennes, le premier l'a été du 15 mars 2020 au 9 juin 2020, le deuxième du 11 au 16 juin 2021, le troisème est activé depuis lundi 6 décembre. 

Visites interdites en principe, sauf dans les cas suivants :

  • Présentation d’une dérogation médicale nominative.
  • Pour les patients du Service de soins palliatifs et les personnes en fin de vie.
  • En pédiatrie, un seul parent est accompagnant (alternance possible entre les deux parents).
  • En néonatologie, les deux parents sont autorisés.
  • À la maternité, seul le deuxième parent est autorisé.
  • En chambre mortuaire, il n’y a pas de limite au nombre de visiteurs mais présence de deux personnes maximum en simultané.
  • En consultations, un accompagnant maximum par consultant.
  • En Ehpad, les visites sont organisées sur rendez-vous.

A ce jour, la métropole lilloise, le Hainaut et l'Oise sont concernés, hôpitaux publics comme privés, depuis lundi 6 décembre. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.