COVID-19 : Plan Blanc déclenché au CHU de Lille, la situation sanitaire se tend dans les Hauts-de-France

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laura Roudaut et Martin Vanlaton
© DENIS CHARLET / AFP

Dans la région Hauts-de-France, le taux d'incidence a augmenté de 43% en une semaine. Conséquence, le CHU de Lille déclenche son plan blanc à compter de ce vendredi 3 décembre.

Dans les Hauts-de-France, 819 personnes sont actuellement hospitalisées pour Covid-19 dont 144 en réanimation. Ce sont des signes qui montrent que l’épidémie progresse, et vite.

Ce vendredi 3 décembre, le CHU de Lille a de nouveau déclenché un Plan Blanc au regard de la situation sanitaire dans la région. Il permet à la fois de mobiliser des ressources supplémentaires et facilite les réorganisations internes, comme la déprogrammation d’opérations non-urgentes ou l’ouverture de lits supplémentaires dans d’autres services de l’hopital.

"Cette décision importante a été prise, après débats en cellule de crise, au regard de l’évolution de la situation épidémique dans la Métropole lilloise, de l’augmentation du rythme d’admissions des patients covid en médecine et en réanimation, de la persistance d’une activité non covid soutenue et d’un volume important d’admissions aux urgences adultes et pédiatriques", indique le directeur général de l’établissement dans un communiqué.

Le département du Nord est le plus impacté avec 331 hospitalisations dont 80 en service de réanimation et en soins intensifs. Au 24 novembre dernier, 9 729 personnes étaient décédées à l’hôpital des suites du Covid-19 dans les Hauts-de-France dont plus de 4 000 décès dans le Nord, suivi du Pas-de-Calais (2 018), l’Oise (1 450), l’Aisne (1 164) et la Somme (983).  

Pour rappel, la région dispose actuellement de 119 centres ouverts qui peut s’étendre jusqu’à 140 centres sur tout le territoire.

Pour s’adapter à la demande en hausse de créneaux pour le rappel, le centre de vaccination de la clinique de Marcq-en-Barœul va une nouvelle fois déménager, de la clinique du sport vers la salle polyvalente du Pont des Arts à partir du 6 décembre.

Un taux d'incidence élevé 

Des chiffres qui explosent et rappellent de mauvais souvenirs. Dans la région comme partout en France, le nombre de contaminations au Covid-19 ne cesse d’augmenter.  

Le taux d’incidence, c’est-à-dire le nombre de cas positifs pour 100 000 habitants, atteint dans les Hauts-de-France 330.  
 

Un niveau inégalé depuis avril dernier. À titre d’exemple, les taux d’incidence enregistrés lors de la quatrième vague en août et septembre dernier ne dépassaient pas les 150. 

Plus de 500 cas positifs pour 100 000 habitants à Lille 

C’est dans la métropole européenne de Lille que le virus circule actuellement le plus dans notre région, mais également à l’échelle nationale. Seule l’agglomération de Marseille enregistre un taux d’incidence plus élevé que Lille.  

 

Selon les dernières données communiquées par l’ARS, celui-ci dépasse les 500 cas pour 100 000 habitants dans la MEL sur les sept derniers jours. Soit plus que les pics enregistrés lors de la troisième et la quatrième vague. Il faut remonter au mois de novembre dernier pour retrouver des données similaires. Pour rappel en octobre 2020, lors de la deuxième vague, le taux d’incidence dans la MEL avait atteint la barre symbolique des 1000 cas pour 100 000 habitants. 

Et les différences entre les territoires sont frappantes. À l’échelle des départements déjà : le taux d’incidence dans le Nord atteint actuellement 420, contre 225 dans l’Oise. La communauté de communes du Val de l’Aisne, située à l’est de Soissons, enregistre un taux d’incidence six fois inférieur à celui de la MEL.  

Vaccination dans les Hauts-de-France : où en est-on ? 

88% de la population des Hauts-de-France de plus de 12 ans a reçu ses deux doses de vaccin. 

Désormais, 3,5 millions de personnes sont progressivement éligibles à la dose de rappel, dont 1,5 millions dans le Nord. Pour l’instant, seules les personnes majeures sont concernées. A noter que le rendez-vous pour la troisième dose est à prendre cinq mois après la dernière injection. Les Hauts-de-France ont un des meilleurs taux de rappel vaccinal en France avec 64% de la population ayant déjà reçu la troisième dose, soit 642 931 personnes entièrement vaccinées. 

En revanche, 522 000 personnes ne sont pas du tout vaccinées. Selon l’ARS Hauts-de-France, 17% d’entre eux ont entre 12 et 17 ans, 14% entre 25 et 39 ans et 14% ont plus de 80 ans. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.