Danger des baïnes : restons vigilants pour éviter les noyades sur le littoral de la Gironde et des Landes

En cette fin d'été, la préfecture et les services de secours continuent de relayer leurs messages de sécurité. Car les courants de baïnes, bien spécifiques à la côte atlantique, sont encore méconnus ou sous-estimés même par les Aquitains.

Une semaine encore avant la rentrée, la vigilance reste de mise. Car même quand les vagues ne paraissent pas fortes, les dangers dans certaines zones demeurent.
Le 13 août dernier, une jeune femme a été emportée par un courant de baïne. Après plus de trois heures de recherches, le corps de la victime a été retrouvé sur la plage d' Ondres dans les Landes.  A cette occasion, la préfecture maritime rappelait "l'extrême dangerosité des courants d’arrachement présents dans les baïnes, qui justifient la plus grande prudence de la part des baigneurs, ainsi que le respect scrupuleux de la baignade dans les zones réglementées et surveillées par les maîtres-nageurs sauveteurs".

Mais malheureusement, chaque année, de trop nombreuses noyades, parfois mortelles, sont à déplorer sur nos côtes. Des morts et des accidents qui pourraient être évités.


Maintenir la vigilance

Les baïnes, c'est une zone "calme", sans vagues, entre deux zones de vagues.

Ces derniers temps, les secours rappellent à chacun de ne pas hésiter à se renseigner sur la configuration spécifique de chaque site de baignade. Avec pour mots d'ordre de préférer les zones surveillées et de ne jamais préjuger de ses forces face à l'océan.


Une vidéo pour comprendre le phénomène

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société littoral aménagement du territoire environnement