Dégradations pendant la nuit du 31 décembre : la TBM porte plainte

A Bordeaux, la TBM a porté plainte après les nombreuses dégradations commises sur son matériel lors de la nuit de la Saint-Sylvestre.
Un feu de poubelle (image d'illustration)
Un feu de poubelle (image d'illustration) © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Un scooter brûlé sur les rails du tramway qui entraîne une interruption de la ligne A à Lormont. Des feux d'artifice quartier des Aubiers ou de de la gare Saint-Jean, des jets de projectiles sur les bus et les rames de tramway, du mobilier urbain cassé… 

Tous ces actes d'incivilité se sont déroulés dans la soirée et la nuit du 31 décembre.

Le trafic des tramways et des bus a été fortement pertubé, comme en témoignent les messages publiés sur le compte Twitter de la ligne C entre  le 31 décembre et le 1er janvier. 
 

 La TBM a porté plainte pour cette succession de dégradations.

"Nous avons dû mettre en place un plan de sûreté impliquant des déviations des trajets des bus, et des rebroussement des tramways sur les rails", précise la TBM qui ajoute que le dépôt de plainte est une procédure systématique en cas de dégradations. 

Plusieurs voitures et poubelles ont été brûlées dans la métropole bordelaise lors de la nuit de la Saint-Sylvestre. Un policier a été blessé par un jet de projectile. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tramway économie transports transports en commun faits divers