Des policiers mobilisés à Bordeaux en soutien au directeur de la police judiciaire de Marseille démis de ses fonctions

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jean Poustis

Ils étaient une cinquantaine à manifester ce vendredi devant le commissariat de Bordeaux. Une mobilisation en soutien au directeur de la police judicaire de Bordeaux. Ils veulent aussi dénoncer la réforme territoriale de la police nationale à l'étude.

Le regard noir, comme leur masque noir et pour certain leur cagoule. Ces policiers font front ensemble. Ils sont plusieurs à avoir l'inscription sur leur uniforme "police judiciaire" barrée par un scotch noir pour exprimer leur mécontentement, leur défiance envers leur hiérarchie. Ils sont une cinquantaine mobilisés ce vendredi à 17h devant le commissariat de Bordeaux.

Sur leur pancarte est écrit "PJ Bordeaux Soutien Total à M.Arella".

Cette mobilisation symbolique intervient quelques heures après qu'Eric Arella, le directeur de la police judiciaire de Marseille, ait été démis de ses fonctions. Elle fait suite à une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, tournée dans son commissariat et qui n'aurait pas plu à sa hiérarchie.

Une mobilisation à laquelle a participé le syndicat Alternative Police Nouvelle Aquitaine, solidaire "envers les collègues de la police judiciaire". A cette occasion, les policiers ont entonné la Marseillaise.

durée de la vidéo : 18sec
Les policiers se sont mobilisés devant le commissariat. ©Pauline Juvigny / FTV

Mobilisation à Bayonne et Limoges

Cette manifestation intervient aussi alors qu'une réforme de la police nationale est à l'étude. "Elle doit marquer la fin du rayonnement de la police judiciaire. La crainte est qu'elle ne soit plus spécialisée, qu'elle ne puisse plus faire ce long travail d'enquête", reconnaît Bruno Vincendon, secrétaire départemental Gironde du syndicat Alternative Police.

Le projet prévoit de placer tous les services de police d'un département, renseignement, sécurité publique, police aux frontières (PAF) et police judiciaire (PJ), sous l'autorité d'un seul directeur départemental de la police nationale (DDPN), dépendant du préfet.

Partout en France, comme à Bayonne, de nombreuses mobilisations ont eu lieu cet après-midi, c'est le cas aussi à Limoges dans notre région

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité