Limoges : mobilisation symbolique des policiers en soutien au patron de la police judiciaire sud et contre la réforme de G. Darmanin

Publié le
Écrit par Nicolas Chigot .

Le limogeage du patron de la PJ Sud à la suite d'une manifestation contre la réforme de la police judiciaire ne passe pas. La réaction est vive jusqu'à Limoges où les fonctionnaires ont voulu marquer le coup en manifestant en signe de soutien et contre la réforme pendant une dizaine de minutes.

Alignés et dos tournés. Une trentaine de policiers de la PJ de Limoges ont pris la pose devant les grilles du commissariat ce vendredi après-midi. Sur les gilets pare-balle, la mention police judiciaire est barrée par du scotch noir. Symbole de cette mobilisation silencieuse, une petite mascotte bâillonnée par un masque.

C'est le moyen de protestation choisi par les policiers un peu partout en France suite au limogeage d'Eric Arella. Le patron de la PJ Sud a été sanctionné après l'accueil glacial réservé jeudi 6 octobre à Frédéric Veaux, directeur général de la police nationale (DGPN) à Marseille. Une importante manifestation des fonctionnaires de Police et une haie de déshonneur lui ont été réservés à cette occasion.

La cause du malaise ? La réforme portée par ce même Frédéric Veaux et par Gérald Darmanin, ministre de l'IntérieurLe projet prévoit de placer tous les services de police d'un département, renseignement, sécurité publique, police aux frontières (PAF) et police judiciaire (PJ), sous l'autorité d'un seul Directeur départemental de la police nationale (DDPN), dépendant du préfet.

Une réforme très mal vécue par la police judiciaire qui craint une perte d'indépendance et critiquée notamment par François Molins, procureur général près la Cour de cassation.

Les policiers de Limoges se joindront à la manifestation nationale organisée le 17 octobre. Des avocats et magistrats devraient les rejoindre dans le cortège. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité