Disparition du journaliste Joël Aubert créateur du site d'information Aqui.fr

Joël Aubert nous a quittés ce mercredi 24 février. Journaliste à Sud-ouest puis co-fondateur du site d'information Aqui.fr en 2007, c'était une plume connue et un humaniste reconnu. Sa mémoire est unanimement saluée. 

Joël Aubert a marqué de sa plume la région Aquitaine puis Nouvelle-Aquitaine. Il a crée le site d'information Aqui.fr.
Joël Aubert a marqué de sa plume la région Aquitaine puis Nouvelle-Aquitaine. Il a crée le site d'information Aqui.fr. © Andrea Schmitt

C'était un homme de passions. Pour le journalisme et l'information et pour la région qui l'avait vu naître. Il avait aussi et surtout  "un amour inconditionnel, surtout pour les gens, quel que soit leur milieu social" comme l'écrit son équipe d'Aqui.fr ce mercredi sur son site en rendant hommage à ce patron, ou plutôt " ce patriarche bienveillant et humaniste, soucieux de transmettre sa passion vive et intacte du journalisme" témoigne-t-elle encore. 

Ce qui est marquant, c'est que c'est vraiment quelqu'un qui avait le journalisme chevillé au corps et à l'âme. C'est-à-dire qu'il avait une curiosité insatiable sur tout ce qui pouvait l'entourer, sur les gens, leurs projets, sur la société en général. 

Solène Méric - rédactrice en chef d'Aqui.fr -

Un avant-gardiste attaché à la région

Joël Aubert était une plume rare et connue en Aquitaine. Il a découvert ses terroirs, ses habitants et ses particularités en tant que journaliste pour le quotidien Sud-Ouest. En 1993, il devient directeur de la rédaction du quotidien puis en 2000, directeur général adjoint éditeur délégué.Il quitte Sud-Ouest le 9 septembre 2001. Quelques années plus tard, en 2007, il crée donc Aqui.fr en compagnie de Jean-Baptiste Rey. Une belle aventure professionnelle où il saisit l'avenir de l'information. "Un avant-gardiste pour traiter l'info sur le numérique " souligne Solène Méric.


Il a toujours eu à coeur de mettre en lumière les richesses traditionnelles de la région tout en soulignant le dynamisme et l'innovation de ses habitants. "Il aimait mettre en lumière « les trains qui arrivent à l'heure », et s'inscrire dans le mouvement du monde, d'une région et ses terroirs qu'il affectionnait tant."  résume ainsi son équipe.

Il n'aimait pas trop le mot territoire, il avait un attachement fort aux terroirs plutôt de l'Aquitaine et de la Nouvelle-Aquitaine, un attachement fort à cette dimension de terre. Il a d'ailleurs été viticulteur en parallèle de sa carrière. Il était de Cavignac en Gironde et il avait des terres familiales. Il y avait des vignes et il s'est arrêté il y a quelques années, à cause de la maladie.

Solène Méric - rédactrice en chef d'Aqui.fr -

 

Il a aussi transmis son savoir et sa passion à de plus jeunes consoeurs et confrères et mis en valeur ce métier qui l'a animé durant tout sa vie et comme il aimait à le dire « qui ne le lâchait pas ».

Des personnalités de la région lui rendent hommage sur les réseaux sociaux ce mercredi. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
médias économie