DROGUE. Près de 100 kilos de cannabis importé d'Espagne saisis à Bordeaux

Le 8 février, les policiers de Bordeaux ont intercepté un convoi en provenance d'Espagne, transportant 83 kg d’herbe de cannabis. Deux femmes et huit hommes, âgés de 20 à 64 ans, ont été placés sous contrôle judiciaire.

C'est un réseau suivi de près par l'antenne bordelaise de l'Office anti-stupéfiants qui vient d'être mis à mal. Ce dernier opérait de nombreux transits de cannabis entre l'Espagne et le quartier de Bacalan à Bordeaux.

Au terme d'un long travail d’enquête qui a mobilisé plus de 150 fonctionnaires de police, parmi lesquels des enquêteurs du SIPJ 33, et des fonctionnaires du RAID, un convoi d'importation de plus de 83 kilos de cannabis a été saisi le 8 février par les enquêteurs de l'OFAST de Bordeaux, office anti-stupéfiants opérationnel depuis 2020. 

Au total, près de 100 kg d’herbe de cannabis

Cette interpellation en flagrance réalisée entre l’Espagne et la France s’est accompagnée de perquisitions aux domiciles de plusieurs protagonistes à Bacalan dans la soirée du 8 février avec le renfort d'un hélicoptère de gendarmerie qui survolait le quartier avec un puissant projecteur. Au-delà des 83 kg d’herbes saisis dans les véhicules, 15 kg de cannabis ont été retrouvés aux habitations des mis en cause, ainsi que de nombreuses armes de poing, d’épaules, de munitions et de matériel de cannabiculture.

Dix personnes en garde à vue

Dix personnes ont ainsi été arrêtées et présentées au juge d’instruction aux fins de mise en examen. Elles sont accusées de crime, d’importation de produits stupéfiants en bande organisée, mais également de délits d’acquisition, de transport, de détention et de cession de produits stupéfiants.

Au regard de la gravité des faits et de leur caractère particulièrement bien rôdé, le parquet a requis le placement sous contrôle judiciaire de deux femmes nées en 1982 et 1991.

Frédérique Porterie

Procureur de Bordeaux

Huit autres personnes, âgées de 20 à 64 ans, sont placées en détention provisoire. Ils encourent jusqu’à dix ans d’emprisonnement.

 

 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité