Elan de solidarité au Wanted Café de Bordeaux pour offrir des repas aux démunis

Des centaines de bénévoles ont répondu à l'appel de l'opération "1000 repas mensuels offerts aux démunis". Chaque jour, des plats chauds sont préparés au Wanted café de Bordeaux grâce au partenariat avec une mutuelle et des entreprises locales. Les repas sont ensuite distribués lors des maraudes. 

Une des équipes de bénévoles pour les repas solidaires au Wanted Café Bordeaux
Une des équipes de bénévoles pour les repas solidaires au Wanted Café Bordeaux © Wanted Café Bordeaux

Couscous, fricassé de poulet au riz ou petits plats mijotés par un chef du très chic Pressoir d'argent à Bordeaux : les menus préparés chaque jour au Wanted café de Bordeaux font saliver et font le bonheur des personnes sans domicile.

Depuis le reconfinement (et a minima jusqu'à la réouverture administrative du Wanted Café), l'opération "1000 repas mensuels offerts aux plus démunis" mobilise chaque jour une équipe de bénévoles autour d'un Chef et d'une communauté bordelaise rassemblant 170 000 membres sur Facebook.

C'est un vrai bonheur de voir cet élan de solidarité. On a besoin de 120 bénévoles par mois pour fonctionner. Lorsqu'on a lancé l'opération, on avait le nombre suffisant de candidats en seulement une heure !

Jérémie Ballarin, co-fondateur Wanted Community Bordeaux

Cinq jours par semaine, un groupe de volontaires confectionne les plats entre 16h30 et 20 heures.
Ils sont ensuite distribués à tour de rôle par les associations d'aides aux démunis : Graine de solidarité Bordeaux, Les Gratuits, Imagine Demain, les Robins de la Rue et les Maraudeurs du coeur.

Des voisins nous donnent de la nourriture mais aussi des entreprises locales comme un boulanger de Pessac (le Fils des artisans) qui nous donne du pain spécialement confectionné pour nous. Et grâce au partenariat avec Harmonie Mutuelle, c'est une opération blanche pour notre entreprise, car le Wanted Café n'est pas une association.

Jérémie Ballarin, co-fondateur Wanted Community Bordeaux

Les initiatives citoyennes solidaires : l'ADN de Wanted Community Bordeaux

Wanted Community, en revanche, est une association née à Bordeaux en 2011. Elle rayonne aujourd'hui en France avec plus d'un million de membres sur le réseau social Facebook.
Elle compte par exemple 500 000 membres à Paris et 170 000 à Bordeaux. 
Le Wanted café, lui,  est le lieu où se réalisent concrètement les actions de solidarité. Ouvert en 2018, il se situe dans le quartier des Capucins, rue des Douves dans le centre de Bordeaux.

Le bar-restaurant est lui aussi sous le coup des mesures de fermeture administrative en raison de la crise sanitaire. "On voulait continuer notre action sociale même si l'établissement est fermé", explique Jérémie Ballarin.

L'aide alimentaire, ce n'est pas l'essentiel. Depuis le début, la finalité de notre démarche c'est de créer du lien avec les plus précaires pour qu'ils se sentent considérés. Le moment du repas est un vecteur.

Jérémie Ballarin, co-fondateur Wanted Community Bordeaux

Toute l'année, le Wanted Café propose une série d'actions solidaires en complément de la restauration classique.
Elles sont rendues possibles grâce à des dispositifs spécifiques qui permettent de reverser 2% du chiffre d’affaires à des initiatives solidaires locales, pour financer des plats et cafés suspendus ou des cartes de fidélité solidaires et des tablées gratuites. 

Chaque semaine, par exemple, les tables solidaires du dimanche soir offrent une vraie expérience de dîner au restaurant à une soixantaine de démunis. Service à table et menu complet.

Ce qui est formidable aussi avec cette opération "1000 repas offerts aux plus démunis", c'est que les Chefs qui viennent nous aider se rendent compte que ce genre d'action sociale est possible dans une entreprise, pas seulement dans une association. A eux maintentant de tenter l'aventure dans l'établissement où ils travaillent.

Jérémie Balladin

Le Wanted Café fait des petits

Dix ans après leurs débuts, les trois co-fondateurs de la Wanted Community (Christian Delachet, Jérémie Ballarin et Luc Jaubert) réalisent un nouveau défi : l'ouverture d'un premier Wanted Café à Paris.
Leur communauté compte 500 000 membres dans la capitale et les trois comparses leurs proposent d'investir dans le lieu à travers une cagnotte lancée sur le site lita.co
120 000 euros ont déjà été collectés. Le premier pas vers une nouvelle aventure solidaire.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société covid-19 cuisine