"Enfin !" : à Bordeaux, le bonheur de retrouver les restaurants en intérieur et les terrasses à la nuit tombée

Mercredi 9 juin, les salles de restaurants, des bars et des cafés ont pu rouvrir leur portes et les Français ont pu profiter de sortir jusque 23 heures. Petit tour à Bordeaux où clients comme restaurateurs sont ravis de ce retour à la vie normale.

Les terrasses étaient très animées mercredi soir à Bordeaux, une fois la nuit tombée.
Les terrasses étaient très animées mercredi soir à Bordeaux, une fois la nuit tombée. © France Télévisions

Finies les terrasses sous la pluie et les derniers verres à 20h30 ! Mercredi 9 juin, le couvre-feu est passé de 21 à 23 heures et les bars, cafés et restaurants ont eu le droit de rouvrir leurs salles en intérieur. Pour le plus grand bonheur des Bordelais et Bordelaises ! 

"Je me demande comment on faisait quand le couvre-feu était fixé à 18h, ça me parait improbable !", s'exclame une jeune femme en terrasse. Attablée avec une amie, elle est arrivée dès 18 heures à la terrasse du bar pour profiter au maximum de ce nouvel horaire de couvre-feu. "C'est très plaisant de pouvoir se balader la nuit, de voir des gens qui discutent, qui boivent, qui profitent de leur soirée", nous dit son amie.

Mercredi 9 juin en soirée, en terrasse, à Bordeaux.
Mercredi 9 juin en soirée, en terrasse, à Bordeaux. © FTV

Au bar du Boucher, un couple d'amis est ravi de pouvoir enfin profiter d'un repas. "On se retrouve entre potes après le boulot, explique l'une d'eux. 21 heures, c'était contraignant parce qu'on finit tard donc aller au resto pour une heure c'était un peu compliqué. Maintenant, on sait qu'on a de la marge, on profite plus." Le patron du bar, Noël Février montre son soulagement : "Enfin, on retravaille !"

Là c'est reparti, c'est super ! Tout le monde a envie de sortir, tout le monde est sympa, tout le monde a le sourire, c'est la fête !

Noël Février, patron du bar du Boucher

Jour de réouverture pour les restaurants sans terrasse

Pour d'autres, c'est l'occasion de profiter des restaurants qui n'avaient pas encore pu rouvrir parce qu'ils n'ont pas de terrasses.
Au restaurant Le Solena, pour lequel le chef Victor Ostronzec a gagné une étoile au guide Michelin en 2020, plusieurs clients attendaient la date du 9 juin avec impatience. Un couple est venu profiter de ce repas étoilé dès le soir de la réouverture car ils l'avaient reçu en cadeau de Noël... il y a 6 mois ! 

Le chef est soulagé de "retrouver une vie normale, avec du travail, une activité". Un peu déçu de ne pas avoir pu profiter de l'effervescence que provoque l'obtention d'une étoile l'année dernière, il est tout de même ravi de l'avoir conservée et de pouvoir en profiter à présent. 

Avec la vingtaine de couverts dans son restaurant spacieux, le chef n'a pas eu besoin de rabaisser la jauge pour accueillir des clients. 

Mercredi 9 juin en soirée, un air de liberté
Mercredi 9 juin en soirée, un air de liberté © FTV

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société sorties et loisirs loisirs gastronomie culture