Cet article date de plus de 4 ans

Erasmus fête ses 30 ans: les chiffres clés

Le programme de mobilité préféré des étudiants européens a soufflé sa 30e bougie cette année. Alors que l'Union Européenne est remise en question, retour sur les chiffres clés de cette aventure toujours plus prisée par les Français. 
Erasmus, c'est avant tout la découverte et la liberté. Un crédo qui n'a pas changé depuis 30 ans. Mais c'est aussi un bon nombre de chiffres parlants sur l'engouement autour du programme: 

5 millions

C'est le nombre de personnes parties à l'étranger depuis 30 ans. Parmi ces bénéficiaires : 3,3 millions d'étudiants, mais également des collégiens, lycéens, apprentis, éducateurs et formateurs, jeunes diplômés, demandeurs d'emplois, volontaires, professionnels du monde associatif et sportif…

33 

Avec Erasmus, il est possible de partir pour 33 destinations différentes. Il y a bien sûr les 28 Etats membres de l'Union européenne, mais aussi l'Islande, le Liechtenstein, la République de Macédoine, la Norvège et la Turquie

14,7 milliards

C'est le budget alloué au nouveau programme de l'Union européenne, appelé Erasmus +, qui s'étendra de 2014 à 2020. La France, elle a reçu 1,26 milliards d'euros pour financer les échanges. 

500

C'est le nombre d'étudiants de l'université de Bordeaux partis grâce à un échange Erasmus en 2016. Ils restent donc quand même une minorité, sur les 50 000 étudiants du campus. 

1ère et 4e

La France est le premier pays d'envoi d'étudiants à l'étranger grâce à Erasmus. Mais elle n'est que le 4e pays d'accueil, alors que l'Espagne est en tête des destinations les plus prisées. C'est d'ailleurs le premier pays d'accueil des étudiants bordelais. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société