Érosion et grandes marées : plusieurs plages interdites d'accès sur la côte atlantique

Le littoral atlantique est en train de subir un nouvel épisode d'érosion notamment en Gironde et dans les Landes où plusieurs plages ont été interdites pour des raisons de sécurité. De forts coefficients de marées sont prévus dimanche et lundi.

Déjà 10 ans depuis les tempêtes de 2013-2014. À chaque coup de vent d'hiver, on inspecte et vérifie l'état de nos plages, la hauteur de nos dunes qui font l'objet de toutes les attentions notamment par les services de l'ONF. Voilà que nos craintes ressurgissent. Le phénomène d'érosion hivernal n'avait pas été aussi agressif sur le littoral girondin et landais depuis dix ans. 

Littoral endommagé

Ces dernières semaines, les vents violents et les forts courants ont endommagé le littoral qui a reculé sous les assauts des éléments. À Biscarrosse dans les Landes, une dizaine de mètres de dune a été mangée par l'océan en quelques jours à peine. La station a décidé de fermer ses plages par souci de sécurité, le littoral s'étant transformé en falaises par endroits. La commune a également fermé les accès au lac, les cyclistes comme les promeneurs, à cause du risque de chute des arbres. 

De très forts coefficients attendus les 10 et 11 mars

En Gironde, au Cap Ferret, la situation est souvent sensible. En partant, le sable a laissé derrière lui des falaises de sables, qui menacent de s'effondrer. Les fortes marées de dimanche 10 et lundi 11 mars, avec des coefficients de plus de 100 et jusqu'à 116 lundi 11 mars, pourraient aggraver le phénomène.

C'est pourquoi la commune de Lège-Cap ferret a décidé d'interdire l'accès aux plages au sud de la presqu'île, entre la plage de l'Horizon (petit train) et la Pointe (Hortense). Ces zones du littoral sont devenues dangereuses pour les visiteurs à n'importe quel moment de la marée.

Selon la mairie, cette zone est déjà particulièrement touchée par l'érosion, rendant impraticables, voire inaccessibles ces 30 km de littoral. Plus au nord, si les plages restent ouvertes, la prudence reste de mise. "Quand il y a de grandes marées et des conditions météorologiques défavorables, il faut rester vigilant et éviter de se mettre en danger sur le littoral", rappelle la mairie.

De l'autre côté du Bassin d'Arcachon, à la Teste-de-Buch, d'autres plages sont interdites temporairement par arrêté préfectoral. L'interdiction concerne les plages océanes depuis le blockhaus des Gaillouneys à la balise de la Salie Nord. Ici, l'érosion du littoral, aggravée par les tempêtes de l’hiver et la faible largeur des plages, empêche les piétons de remonter par la dune. Ce qui constitue un risque pour le promeneur d’être piégé par la marée montante et d’être emporté par les forts courants.