Fabrication et vol d'essai d'un Rafale Dassault

© Serge Guynnier - France 3 Nouvelle-Aquitaine
© Serge Guynnier - France 3 Nouvelle-Aquitaine

Reportage Exclusif de France 3 Aquitaine : la Naissance d’un Rafale vue depuis l’intérieur de l’usine d’Assemblage des Rafale à Mérignac mais également lors d’un essai en vol. Embarquement immédiat ! Accrochez vos ceintures...

Par Serge Guynier (avec CR)

Le Rafale imaginé dans les années 80, le chasseur multifonctions est capable à lui seul de réaliser à lui seul les missions qui étaient assignées jusque-là à 7 avions différents : Bombardement / Combat Aérien / Supériorité Aérienne / Reconnaissance / Protection/Dissuasion Nucléaire / Missions Aéronavales.


Pour la première fois, une caméra de France 3 Aquitaine a pu pénétrer au cœur de la chaîne d’assemblage du Rafale, de la zone de stockage des pièces détachées, en passant par l’assemblage avant d’assister à l’ensemble des essais réalisés au sol (plus de 5 mois de tests) avant de lancer pour la première fois les réacteurs pour un point fixe dans un bâtiment spécialement aménagé pour enregistrer tous les paramètres de l’avion en canalisant les nuisances sonores dans un immense silencieux. Une fois ces différentes étapes réalisées et validées, un pilote d’essai vient ensuite tester les réacteurs de l’appareil en piste puis vient le moment des essais en vol.

Pour la première fois également, nous avons pu prendre place à bord d’un Rafale pour une simulation de vol d’essai lors du convoyage d’un rafale biplaces entre Cazaux et Istres. 1h30 de vol commenté en direct par le pilote d’essai qui a réalisé un certain nombre de tests suivi en temps réel et sur écran par l’équipe des ingénieurs au sol. Images particulièrement spectaculaires et sensations garanties !!!

Regardez le reportage de Serge Guynier / Thierry Julien / Eric Delwarde / Christophe Varone
Vol d'essai d'un Rafale Dassault


Mérignac n’accueille en fait que le montage général, les essais sol et vol avant la remise de l’avion aux services de l’état ou aux armées étrangères.
Les sous-ensembles du Rafale proviennent des autres établissements de Dassault en France : le fuselage est complété et aménagé à Argenteuil.

Martignas est en charge des voilures. Poitiers réalise les plans canard et la verrière.  Biarritz fabrique le fuselage, la dérive, les capots moteurs. Enfin Séclin a la responsabilité des pièces mécaniques et Argonay des commandes de vol.

Quelques chiffres qui donnent (aussi) le vertige

25 kilomètres de câbles et 30 000 pièces de très haute précision sont nécessaires à sa fabrication.

500 PME sont partenaires de Dassault pour réaliser l’ensemble des 30 000 pièces du Rafale.

7 000 c’est le nombre d’emplois directs et indirects générés par l’industrie du Rafale.

20 % du Rafale est réalisé en Nouvelle Aquitaine. L’arrivée du fuselage à Mérignac déclenche le processus d’assemblage final et la mise en chaîne de l’avion.

15 jours sont nécessaires à l’assemblage. Un Rafale est déclaré apte au vol au terme de 6 mois de tests au sol et en vol. A Mérignac, chaque Rafale est suivi par une équipe d’une trentaine de compagnons et de cadres.

Mach 1.8 c’est la vitesse en Mach du Rafale ce qui représente une vitesse maxi de 2 203 km/h.

4 secondes sont nécessaires à ses 2 réacteurs pour attendre leur pleine puissance et propulser en 2 minutes le Chasseur à une altitude de 40 000 pieds, soit 14 kilomètres d’altitude.

100 millions d'euros, c’est le coût unitaire d’un Rafale.

© Serge Guynier - France 3 Aquitaine
© Serge Guynier - France 3 Aquitaine

 

Sur le même sujet

Les + Lus