Gironde : deux adolescents blessés dont un grièvement dans un rodéo sauvage

Publié le Mis à jour le
Écrit par América Lopez

Une collision entre deux motocyclistes mineurs est survenue vers 15heures dimanche 7 août sur la commune du Verdon-sur-Mer, dans le nord Médoc, lors d'un rodéo urbain. Suite à la recrudescence de cette pratique dangereuse, le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin a annoncé 10 000 contrôles renforcés sur tout le territoire national à partir de ce lundi 8 août.

La collision s'est produite sur une route de 5 km interdite à la circulation qui mène au port de commerce et qui se situe sur le domaine du Grand maritime port de Bordeaux. Les deux adolescents qui faisaient la course avec des deux-roues motorisées, sont âgées de 14 et 16 ans.

Course sur une route interdite d'accès

L'adolescent de 14 ans a été gravement blessé et a été héliporté par l'hélicoptère du Samu vers le CHU de Pellegrin à Bordeaux. Il présentait de multiples fractures. "Ses jours ne sont pas en danger", selon le maire du Verdon-sur-Mer qui a pris des nouvelles ce lundi matin.

Le second conducteur âgé de 16 ans a été légèrement blessé au dos et n'a pas été évacué.

L'accident a eu lieu sur une route située entre la D1215 et le port de commerce qui est fermée à la circulation. Un axe de 5 km, "une belle ligne droite bitumée et tranquille qui a attiré les jeunes".

"Les jeunes étaient torses nus et sans casque à mon arrivée sur le lieu de l'accident", déplore Jacky Bidalun, maire du Verdon-sur-Mer qui assure que "c'est la première fois que des rodéos motorisés se déroulent sur sa commune et que les rodéos de dimanche ont rassemblé une quinzaine de jeunes vacanciers, probablement tous mineurs".

Des jeunes qui roulent sur des scooters et des motos faiblement cylindrées. Une enquête de gendarmerie confiée à la brigade de Soulac est en cours pour déterminer les circonstances exactes de l'accident notamment savoir si les deux conducteurs étaient casqués ou non.

Chaque année, les rodéos urbains - ou rodéos sauvages - se multiplient dans les communes et c'est "un phénomène pris en compte depuis longtemps par les forces de l'ordre qui font des contrôles quotidiens dans le cadre de la sécurité routière", selon la gendarmerie de la Gironde.

Vendredi 5 août, deux enfants de 10 et 11 ont été grièvement blessés suite à un rodéo sauvage à Pontoise, dans le Val d'Oise.

Suite à ces évènements, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé ce lundi une intensification des contrôles pour lutter contre les rodéos urbains. 

Gérald Darmanin souhaite qu'il y ait 10.000 opérations de contrôle à partir d'aujourd'hui sur tout le territoire national pour lutter contre ces actes criminels de gens qui prennent la route pour leur route", a-t-il ajouté.

Sanctions des rodéos sauvages à moto

Un rodéo motorisé est une infraction pénale dont les sanction ont été renforcées pour lutter contre la recrudescence de cette pratique très risquée.

Depuis la loi du 3 août 2018, le rodéo urbain, qui consiste à faire des acrobaties ou des courses de vitesse avec un véhicule motorisé (c’est-à-dire une moto, un scooter ou une voiture), est un délit passible d'un an de prison et de 15 000 € d'amende.

Et pour que ce soit encore plus dissuasif, ces peines sont doublées si ces faits sont commis en réunion, et triplées si l’auteur des faits est sous l’emprise de la drogue ou de l’alcool ou s’il n’a pas son permis et même quintuplées s’il cumule deux de ces dernières circonstances aggravantes.

Le véhicule qui a servi au rodéo motorisé est confisqué. Si le conducteur a un permis de conduire, six points lui sont retirés.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité