• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

En Gironde, les employés d'ArianeGroup s'inquiètent des futures suppressions d'emplois

ArianeGroup emploie actuellement 9000 personnes en France et en Allemagne. / © Nicolas Tucat / AFP
ArianeGroup emploie actuellement 9000 personnes en France et en Allemagne. / © Nicolas Tucat / AFP

Le lanceur de fusées a annoncé la suppression d'un quart de ses effectifs d'ici à 2022. En Gironde, 3500 personnes sont employées par le groupe. 

Par Margaux Dubieilh

À quelle sauce vont-ils être mangés ? Le personnel des trois sites d'ArianeGroup à Saint-Médard en Jalles et le Haillan ne savent pas encore s'ils sont concernés par les 2300 suppressions de postes prévues par le groupe franco-allemand.
 

 

Salariés inquiets

En Gironde, ils sont près de 3500 à travailler pour cette co-entreprise Airbus-Safran créée en 2014 pour développer Ariane 6. Et si la direction nationale a tenté de rassurer ses salariés en annonçant qu'elle favoriserait 1300 départs à la retraite, sur les sites girondins, l'inquiétude pointe : 
Les futures suppressions d'emplois inquiètent les salariés d'ArianeGroup en Gironde


Contexte défavorable

De son côté, ArianeGroup justifie cette décision par la fin du développement d'Ariane 6 et un contexte européen défavorable. En effet, le groupe enregistre très peu de commandes pour des vols d'Ariane 6 du côté de l'Union Européenne. Ce facteur est associé à une concurrence internationale féroce, notamment du côté des États-Unis. 

Enfin, la direction a assuré que le nombre de suppressions pourrait être réévalué en fonction des résultats d'une future conférence ministérielle des 22 états membre de l'Agence Spatiale Européenne en 2019. 

Sur le même sujet

Regards d'été : réouverture du musée basque

Les + Lus