• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Gironde : des hélicoptères contre le gel dans les vignes du château d'Arsac

La transparence des feuilles montre qu'elles ont été touchées par le gel. / © Jean-Claude Lacoste
La transparence des feuilles montre qu'elles ont été touchées par le gel. / © Jean-Claude Lacoste

Trois semaines après les dernières gelées, le froid fait à nouveau des dégâts dans les vignobles du département. Ce dimanche 5 mai au petit matin, le château d'Arsac dans le Médoc a tenté de réchauffer son sol avec trois hélicoptères.

Par M.D

Trois hélicoptères survolant des vignes. C'est l'étrange spectacle auquel ont assisté les voisins du Château d'Arsac, ce dimanche 3 mai aux petites lueurs du jour. Dans le Médoc comme dans toute la Gironde, on redoute le gel de printemps.
 
Au château d'Arsac, des hélicoptères pour réchauffer les vignes

 

Quelques degrés de plus

Au château d'Arsac, on se souvient encore des terribles gelées de 2017 : 90% des récoltes avaient été perdues. Alors cette année, pas question de laisser le froid mordre les ceps. Des hélicoptères ont été déployés pour brasser l'air chaud et altitude et le diriger vers les vignes. Chaque degré compte.

En effet, ce matin la température relevée était de -1°C alors que les ceps commencent à souffrir du froid aux alentours de 0°C. Il faut donc à tout prix faire grimper la température. Par ailleurs, des monticules de ceps ont été allumés dans le vignoble pour grappiller quelques centièmes de degrés en plus.
 

Changement climatique en cause

Depuis quelques années, le problème du gel dans les exploitations viticoles devient de plus en plus important. La faute en partie au réchauffement climatique. En effet, suite aux températures très estivales du mois de février, les bourgeons sont sortis beaucoup plus tôt cette année. Comme les vignes se développent précocement, elles deviennent plus sensibles aux gelées printanières.
 


Et ce week-end, dans tous les vignobles du département, le gel occasionne des dégâts.

Retrouvez un point sur la situation des châteaux dans le blog Côté Chateaux : Gel à Bordeaux : « on a combattu pendant 6 heures cette nuit ».

Sur le même sujet

La Cimade dénonce les conditions de rétention au centre d'Hendaye

Les + Lus