Gironde : mise en service de deux nouveaux radars

Le radar "tourelle" permettra de contrôler de jour comme de nuit jusqu'à 30 véhicules simultanément. / © F3A
Le radar "tourelle" permettra de contrôler de jour comme de nuit jusqu'à 30 véhicules simultanément. / © F3A

Deux nouveaux radars sont installés sur la rocade de Bordeaux pour lutter contre les accidents de la route en augmentation depuis le début de l'année dans le département...

Par America Lopez

Un radar autonome a été installé lundi sur la rocade intérieure. Il complète les trois radars déjà mis en service sur la rocade extérieure en novembre 2016.
Ces radars permettent de contrôler les limitations de vitesse spécifiques selon la catégorie d'usagers (véhicules léger, poids lourds), précisent la préfecture de la Gironde dans un communiqué.


Radar "tourelle"

Un second radar dit "tourelle" a été mis en service ce mercredi pour une phase de test sur la rocade intérieure au niveau de la commune de Floirac.

Ce radar "tourelle" s'inscrit dans une expérimentation nationale. Ce radar nouvelle génération permettra de contrôler de jour comme de nuit jusqu'à 30 véhicules simultanément, en distinguant le type de véhicule. Il permettra de relever des infractions comme le refus de priorité ou le franchissement des lignes blanches.

Ce radar est en période de test, il n'y aura pas de contravention jusqu'en septembre.

Je ne pense pas que ce radar, qui va contrôler jusqu'à 30 véhicules, soit la meilleure façon d'améliorer la sécurité sur la rocade,


selon Edward Guignard, membre de l'Automobile Club.

Il est plus urgent de rouvrir le dossier du grand contournement car la rocade est saturée.


Depuis le début de l'année, 23 personnes sont décédées sur les routes de Gironde contre 18 l'an dernier sur la même période (+28%).
319 personnes ont été blessées au cours du premier trimestre 2018.

Regardez le reportage de Patricia Mondon et Ludovic Cagnato :
Bordeaux: mise en service de deux nouveaux radars sur le rocade

Interviennent dans ce reportage Edward Guignard, membre de l'Automobile Club du Sud-Ouest et Yves Albert, directeur Automobile Club du Sud-Ouest.

Sur le même sujet

Les + Lus