Les Girondins brisent le mauvais sort face à Troyes

Mathieu Deplagne (Troyes) et Gaétan Laborde (Girondins). / © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Mathieu Deplagne (Troyes) et Gaétan Laborde (Girondins). / © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Bordeaux, qui restait sur six défaites consécutives, a enfin brisé sa mauvaise série en s'imposant (1-0) samedi à Troyes, une victoire qui donne de l'air à son entraîneur Jocelyn Gourvennec, très menacé avant la 20e journée de Ligue 1.

Par AFP

Bordeaux, qui n'avait gagné qu'un seul de ses douze derniers matches de championnat, gagne deux places au classement et remonte au 13e rang (23 points). 

Un semaine après leur piteuse élimination en Coupe de France chez les amateurs de Granville, qui évoluent en National 2 (4e niveau), les Girondins, solides et efficaces à défaut d'être brillants, l'ont emporté grâce à un but de
Gaëtan Laborde (15).

On a montré de la solidité, de la qualité parfois, de la solidarité et de l'abnégation pour conserver le score. (...) On n'a pas tout bien fait mais on a joué avec notre tête

a souligné Gourvennec.

Dominés dans le jeu, les Bordelais peuvent dire merci à des Troyens qui ont une nouvelle fois manqué d'efficacité, à l'image du penalty repoussé avant l'ouverture du score.
L'Estac a de son côté encore gâché une occasion de prendre des points au terme d'une rencontre qu'elle a pourtant maîtrisée. Les joueurs de Jean-Louis Garcia ont enregistré une cinquième défaite en six sorties et reculent à la 16e place (21 points).

C'est vraiment une très mauvaise soirée. (...) On a des regrets et on perd encore un joueur majeur de l'effectif, probablement pour plusieurs semaines

a déploré le technicien aubois après la sortie sur blessure du défenseur central Christophe Hérelle (10).


Troyes avait pourtant bien entamé la rencontre et rapidement mis en difficultés les Girondins. Ainsi, le penalty obtenu par Stéphane Darbion à l'issue d'une superbe action collective était gaspillé par Saif-Eddine Khaoui,
qui butait sur Benoit Costil (12). Ce dernier avait déjà détourné du bout des gants une tentative de Darbion (4).
Les Troyens n'allaient jamais se remettre de ce coup dur.

Dans la foulée, Bordeaux ouvrait le score sur sa première occasion: Malcolm remontait la moitié du terrain côté droit et centrait au second poteau pour la tête de Laborde.

Troyes repartait tout de même de l'avant et gardait le contrôle des opérations, mais sans réussir à inquiéter la défense bordelaise. Les Girondins, eux, procédaient en contre, et Soualiho était proche de doubler la mise sur une
frappe lointaine repoussé de justesse par Samassa (32).

Après la mi-temps, le scénario se répétait avec des Troyens dominateurs mais inefficaces, et des Girondins bien en place.
L'Estac ne parvenait pas à égaliser, malgré plusieurs occasions pour le Sud-Coréen Hyunjun Suk: une reprise de volée contrée in extremis (56), une tête non-cadrée (64) ou encore une reprise manquée au point de penalty (81).

Sur le même sujet

Hervé Brunaux raconte les Joliot-Curie à Clairvivre

Les + Lus