Girondins de Bordeaux : le club envisage un redressement judiciaire

Ce vendredi 18 juin, le club de football met la pression sur les éventuels repreneurs. Une nouvelle date limite a été annoncée: si aucune offre satisfaisante de rachat n'est déposée avant mardi 22 juin une "procédure de redressement judiciaire" sera lancée. 

Les propriétaires du club lancent un ultimatum aux repreneurs
Les propriétaires du club lancent un ultimatum aux repreneurs © DR

Ce vendredi, le club de football bordelais a annoncé par communiqué de presse"envisager l'éventualité d'une procédure de placement en redressement judiciaire". Un jour après l'annonce d'une fusion entre les potentiels repreneurs, et après s'être entretenus avec Gérard Lopez, Pascal Rigo et Stéphane Martin, les propriétaires du club affirment n'avoir encore reçu "aucun élément nouveau sucseptible de rassurer le Club quant à leur capacité de financement et l'évidence de leurs fonds."

Le club pose alors un nouvel utltimatum aux acheteurs. Si le 22 juin 2021, aucune nouvelle offre viable n'a été déposée il devra lancer une procédure de placement en redressement judiciaire. Compte tenu des délais, cette procédure permettrait ainsi de laisser une chance au club de participer au Championnat de France de Ligue 1, la saison prochaine. 

Les propriétaires du club assurent ne pas vouloir en arriver là et espèrent que les candidats à la reprise "sauront utiliser cet ultime délai pour finaliser une offre et apporter les garanties financières nécessaires pour éviter la mise en oeuvre d'une telle procédure"

A en croire ce dernier communiqué, le sort du club girondin devrait donc être scellé dans les prochains jours. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
girondins de bordeaux football sport