Ils transportaient 100 kg de cannabis dans leur voiture de location, deux hommes interpellés

Dans une opération conjointe avec la Guardia civile espagnole, 100 kilogrammes de résine et d'herbe de cannabis ont été saisis dans la nuit du 1ᵉʳ au 2 mai par la section de recherches de la gendarmerie de Bordeaux. Les deux trafiquants étaient originaires de Libourne, en Gironde.

À deux, ils transportaient 80 kg d'herbe de cannabis et 20 kg de résine depuis le sud de l'Espagne. La prise est conséquente et résulte d'une étroite collaboration entre la Guardia civile de Pampelune et les gendarmes de la section de recherches de Bordeaux. Les deux trafiquants, originaires de Libourne, ont été arrêtés jeudi 2 mai et seront jugés ce lundi 6 mai par le tribunal correctionnel en comparution immédiate.

Traqués depuis le mois d'avril

Tout commence le 3 avril, lorsque l'unité de police judiciaire de la Guardia Civil transmet des informations cruciales à la section de recherches de Bordeaux. Un individu, originaire de Libourne, serait suspecté d'être impliqué dans un important trafic de drogue en provenance du sud de l'Espagne. En 2022, un véhicule abandonné contenant 45 kg de marijuana avait déjà attiré l'attention des autorités espagnoles sur ce même individu.

Informé de la situation, le parquet du Tribunal judiciaire de Bordeaux ouvre rapidement une enquête préliminaire, confiée à la section de recherches de Bordeaux. Une collaboration se met alors en place entre les services de police des deux pays afin d'intercepter toute remontée de produits stupéfiants vers la France. Plusieurs importations, réalisées en mars et avril, ont été identifiées, mettant en lumière un mode opératoire bien établi impliquant un véhicule "ouvreur" et un véhicule "porteur", se suivant de près l'un l'autre. Un deuxième individu a alors pu être identifié. Le 1ᵉʳ mai, les autorités espagnoles ont détecté la présence de deux véhicules de location à Malaga, dans le sud de l'Espagne, laissant présager une remontée imminente de produits stupéfiants vers le territoire français.

Filature

Dès l'arrivée des véhicules sur le territoire français, le groupe d'observation et de surveillance de Bordeaux a pris en charge leur filature. Un dispositif d'interpellation, mis en place par l'antenne du GIGN de Toulouse, a permis d'arrêter l'un des conducteurs le 2 mai, vers 7 h 30, au péage de Castets, dans les Landes, avec une quantité importante de stupéfiants, retrouvée à l'intérieur du véhicule.

Le second conducteur, quant à lui, a tenté de fuir en empruntant des routes secondaires. Avec le soutien de la section aérienne de la gendarmerie de Mérignac, il a été rapidement localisé et interpellé dans la région d'Orthez, dans les Pyrénées-Atlantiques, une heure et demie plus tard, par les militaires de l'antenne GIGN de Toulouse.

Les deux individus, déjà connus des services de police pour des infractions liées aux stupéfiants, ont été placés en garde à vue. La pesée des produits stupéfiants trouvés dans leurs sacs a révélé la présence de 80 kilogrammes d'herbe et 20 kilogrammes de résine de cannabis. Présentés devant le parquet de Bordeaux le samedi 4 mai, ils comparaitront le lundi 6 mai devant le tribunal correctionnel.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité