Incendies en Gironde : 5 campings détruits, dont le célèbre camping des Flots Bleus

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pascal Faiseaux avec Rachel Cotte

Sur le secteur de la Teste-de-Buch, 5 campings ont été détruits. Heureusement, aucune victime n'est à déplorer, les lieux ayant été évacués quelques jours auparavant.

Un mythique lieu de tournage dévasté. Comme les 4 autres campings de la dune du Pilat évacués, le célèbre "Camping des flots bleus" a été ravagé par le feu. Celui-ci n'est toujours pas maîtrisé ce mardi sur le secteur de la Teste-de-Buch. L'autre incendie, au niveau de Landiras, est lui aussi toujours en cours. En tout, 19 300 hectares de forêt ont été détruits par les flammes en une semaine. 

Lundi 18 juillet, 16 000 personnes supplémentaires ont été évacuées et mises en sécurité loin du brasier. Nous en étions ce mardi matin à plus de 37 000 évacuations au total, dont une bonne partie de campeurs. Si aucune victime n'est à déplorer, dans les campings le feu a atteint le matériel resté sur place, embrasé les habitats légers et transformé les bouteilles de gaz en engins explosifs. Les images ci-dessous peuvent en témoigner. 

"Même si les hommes du feu se sont bien battus pour les campings, les 5 que nous avions évacué ont brûlé à 90%", affirmait la préfète de Gironde lundi 18 juillet lors d'un point presse. 

"l'anéantissement de plusieurs générations de travail"

"C'est notre outil de travail, ça fait 12 saisons que je suis là bas donc forcément ça marque une partie de la vie", se désolait Franck Couderc, gérant du camping de la Dune, mieux connu sous le nom de "camping des Flots Bleus", sur France 2 à la mi-journée.

Sur Facebook, l'équipe du camping Panorama du Pyla, qui a subi le même sort, a fait part de son désarroi. "C'est l’anéantissement de plusieurs générations de travail, de 40 ans de rencontres et de partages. Fort heureusement, dans l'immédiat le principal a été épargné : nos vacanciers, nos collègues sont tous sains et saufs grâce au courage des pompiers."

Les sapeurs-pompiers mobilisés sur ce secteur et celui de Landiras continuent de lutter pour protéger la population et les habitations. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité