Inondations dans le Sud Gironde : les communes restent sous surveillance

Les fortes pluies qui se sont abattues sur le sud de la Gironde ont saturé les cours d'eau qui ont débordé.  A Langon, l'eau commence à se retirer mais la commune reste sous surveillance pendant toute la journée de dimanche.

© France 3 Aquitaine - Gladys Cuadrat

Ils ont eu droit à quelques heures de répit. A Langon, des très fortes pluies sont tombées ces derniers jours. Et plusieurs maisons se sont retrouvées les pieds dans l'eau. Le Brion, un cours d'eau qui traverse la ville par l'est, a débordé, inondant au passage le chemin des Tanneries.

Vers un retour à la normale

Ce dimanche, le maire Jérôme Guillem, sur le qui-vive depuis le début des intempéries, a effectué de bonne heure une nouvelle tournée auprès des habitants. "On assiste à un retour à la normale, explique-t-il. Mais la vigilance est maintenue jusqu'à 18 heures. Tous nos services sont mobilisés".

© Gladys Cuadrat - France 3 Aquitaine

Elus, policiers municipaux et services techniques se relaient, constatent la situation et échangent avec les habitants. Les riverains du chemin des Tanneries se sont retrouvés les pieds dans l'eau. "La plupart habitent à l'étage, donc les dégâts concernent surtout les garages, et les équipements comme des machines à laver par exemple, lorsqu'ils n'ont pas pu les hisser à l'étage".

Aucune victime ni évacuation n'est à déplorer. "Nous avons juste sorti une personne qui n'habitait pas la commune et n'a pas eu le temps de repartir. Elle a été évacuée en barque", précise Jérôme Guillem.

Le précédent du mois de mai 2020

Pour les habitants du Sud Gironde, ces intempéries surviennent quelques mois seulement après le gros orage centennal du mois de mai 2020, qui avait inondé le sud Gironde.

"Ce qui nous était tombé dessus en mai, c'était du jamais vu, rapporte le maire de Langon. A cette époque, on fait face à un épisode malheureusement plus classique".

Ce qui change, c'est que depuis une dizaine d'années, on a des orages très violents et très courts, avec un volume d'eau très important qui tombe en peu de temps.

Jérôme Guillem, maire de Langon

Rien de tel pour ce mois de janvier, du moins pour l'instant. De nouvelles précipitations, moins importantes,  sont attendues dans la journée.

"Pour l'instant, la route reste fermée, ajoute Jérôme Guillem. Si à 18 heures, ca n'a pas bougé, on pourra la rouvrir".

© Gladys Cuadrat - France 3 Aquitaine

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo