L'année 2023 a connu une hausse des infractions homophobes en France. À Bordeaux, le patron d'un bar gay friendly témoigne. Il a reçu plusieurs courriers de menace et se demande s'il ne va pas, tout simplement, devoir fermer son établissement.

Julien Colonna a ouvert ce bar gay friendly en plein cœur de Bordeaux en 2016 sans se douter des attaques qu'il allait subir. Depuis un an, il a dû prendre des dispositions pour assurer sa sécurité et celle de la clientèle. "Nous avons fabriqué un sas à l'entrée", nous montre-t-il.

Après une série d'insultes, il a dû prendre des précautions. L'état de sa boîte aux lettres en atteste. "PD" a été tagué en rouge. À l’intérieur, des lettres de menace. "Ils m'ont laissé des jolis petits mots", ironise le patron de bar.

 Julien Colonna décrit de "l'homophobie pure et dure". Et pour cause, ce harcèlement dure depuis février dernier. Deux semaines avant le reportage, une nouvelle lettre anonyme lui est parvenue. Les insultes et menaces de mort sont très claires. En voici quelques extraits : "activité qui est tout simplement dégoûtante", "vie de dépravé", et d'autres propos homophobes et racistes d'une grande violence que nous avons choisi de ne pas relayer.

Julien se demande s’il ne va pas tout simplement vendre son affaire : "Je ne vais pas supporter cela mensuellement ou trimestriellement", dit-il. "Je ne me suis pas rendu aux forces de l'ordre pour leur donner le papier. J'ai tort peut-être". Plus que de fatigue, Julien évoque une "déception".

Je n'ai pas peur pour moi, mais pour mes salariés.

Julien Colonna

 

Hausse des infractions

Au Girofard, cette détresse est bien connue. Le Girofard est le centre pour les personnes Lesbiennes, gays, bi, trans, intersexe, non binaire et leurs allié-e-s de Bordeaux. Il a pour objectif d’être un lieu d’accueil, d’écoute et de convivialité.

"Les discours LGBTIphobes, fascistes ou discriminants, au niveau des médias notamment ont pignon sur rue", dénonce Curt Morgane du Girofard. "Donc, si on diffuse plus de haine et qu'en plus, on a moins un regard critique sur ces discours, forcement les personnes dans la rue se sentent légitimes d'attaquer une personne parce qu'elle va être différente". 

L'année 2023 a connu une hausse des infractions homophobes en France. Avec 4560 actes recensés, cela représente une hausse de 13%. Les contraventions, pour des injures essentiellement, ont augmenté de 4%. Plus grave, les crimes et les délits, connaissent une hausse de 19%. 

Comme Julien Colonna, beaucoup de personnes victimes d'actes homophobes ne déposent pas plainte. Certains n'osent même pas en parler. On estime qu'une personne sur cinq seulement porte plainte en France. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité