CARTE sur le parcours de la flamme olympique en Nouvelle-Aquitaine en 2024

Plus sur le thème :

Le parcours de la flamme olympique n'est plus un mystère. Il vient d'être annoncé dans le grand amphithéâtre de La Sorbonne, soit 12 kilomètres parcourus. La flamme séjournera durant six jours en Nouvelle-Aquitaine.

Inaugurée durant les Jeux Olympiques de Berlin en 1936, la tradition sera respectée lors de Paris 2024. Moment phare pour célébrer le départ des festivités, le relais fera l'éloge des territoires français, en métropole ou en Outre-Mer.

L'épopée de la flamme olympique des Jeux Olympiques de Paris 2024 a été dévoilée aujourd'hui. La flamme sera allumée le 16 avril à Olympie en Grèce. Après un voyage à bord du célèbre bateau le Belem, elle est attendue le 8 mai à Marseille, première ville étape. Elle sillonnera la France pendant 68 jours, du 8 mai au 26 juillet 2024, jusqu'à son arrivée dans la capitale. Parmi les 64 territoires traversés, six étapes se trouvent en Nouvelle-Aquitaine.

Les étapes en Nouvelle-Aquitaine

La flamme olympique arrivera dans la région le lundi 20 mai 2024, avec Pau en ville-étape. Le circuit devrait passer par le fameux stade d'eaux vives et les plages de Biarritz. Pour Benjamin Renia, kayakiste français, le passage de la flamme à Pau fait rêver.

Pau est la terre de Tony Estanguet, notre triple champion olympique. C'est intéressant de mettre en lumière ce bassin, et pour l'histoire du kayak français, ça représente beaucoup.

Benjamin Renia - champion du monde 2020

France 3 Pau

Le flambeau traversera la Dordogne le mercredi 22 mai 2024, avec Périgueux en ville-étape. Les grottes de Lascaux feront figure d'arrière-plan au passage. Les villes de Saint-Aulaye-Puymangou, Bergerac, Nontron, Sarlat-la-Canéda, Agonac et Montignac-Lascaux seront également traversées. Le sport sera ainsi mis en valeur dans ce département, qui compte plus de 1200 associations sportives. A Périgueux, le cortège visitera les lieux emblématiques de la ville, et finira sa course au château de Barrière, avec une grande zone de célébration.

Puis ce sera au tour de Bordeaux et du Libournais de profiter de la venue des porteurs de la flamme le jeudi 23 mai 2024. La Cité du vin et le vignoble de Saint-Emilion seront mis en valeur. " C'est un honneur pour Saint-Emilion d'accueillir la flamme", souligne le maire de la ville, Bernard Lauret. "La flamme est synonyme d'union et de participation."

Cognac, Angoulême et son musée de la BD seront sur la route de l'étape charentaise du vendredi 24 mai 2024.

Le samedi 25 mai 2024, la flamme olympique se rendra au Futuroscope, près de Poitiers, puis à proximité du palais des ducs d'Aquitaine dans le département de la Vienne.

Enfin, après un détour de quelques jours, l'épopée populaire et sportive entamera son dernier arrêt en Nouvelle-Aquitaine par le département des Deux-Sèvres le dimanche 2 juin 2024. Elle concernera principalement les villes de Niort et Coulon puis le Marais Poitevin. "Les Deux-Sèvres et plus précisément sept villes deux-sévriennes seront sur le passage de ce défilé sportif digne d'un 14 juillet olympique.", déclarent Coralie Dénoues, présidente du Conseil départemental, et François Gingreau, conseiller départemental en charge du sport.

Néanmoins, la flamme olympique ne traversera pas tous les départements et notamment aucun département du Limousin. En effet, le coût du passage s'élève à 180 000 €. Ainsi, près d'un tiers des 101 départements français ont refusé l'accueil du cortège. Certaines collectivités locales, comme Bordeaux métropole ou Saint-Emilion, se sont regroupées afin de pouvoir assurer les coûts sans aide du conseil départemental de la Gironde. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité