Journée Mondiale de l'AVC : Margot raconte en BD cet accident qui a bouleversé sa vie

Margot était professeure d'arts plastiques à Bordeaux. Elle a été victime d'un accident vasculaire cérébral à 33 ans. Aujourd'hui, elle libère la parole dans son livre "Mon Petit AVC". L'AVC est la première cause de handicap en France.

C'était en 2018. Margot a alors 33 ans et travaille comme professeure d'arts plastique. Un accident vasculaire cérébral, c'est un caillot qui obstrue une artère. Cela n'arrive pas qu'à un âge avancé. On peut en mourir.

"C'était un samedi matin, j'étais pas bien, j'avais une sensation de malaise : vertiges, mal à la tête". Elle ne comprend pas ce qu'il lui arrive et finit par contacter les secours qui, malheureusement, ne viendront que quatre heures plus tard... 

Elle raconte l'accident, les circonstances, le choc de l'annonce. Mais aussi l'hôpital et surtout la dépendance.

Margot décide alors de prendre les crayons pour laisser une trace et partager son vécu, sans tabou. "Son petit AVC " c'est en fait son journal de bord, les hauts et les bas des conséquences de cet AVC qui a changé sa vie, dans sa tête mais aussi auprès des siens. Car son fils n'avait que 14 mois à ce moment-là et qu'elle a fait 5 mois de séjour à l'hôpital. C'était aussi l'occasion de pouvoir lui expliquer.

Regardez le reportage de Marie-Pierre D'Abrigeon et Sylvie Tuscq-Mounet.

 "Mon Petit A.V.C", de  Margot Turcat aux éditions Larousse. 

Chaque année en France, près de 150 000 personnes sont victimes d’un AVC (accident vasculaire cérébral), soit une toutes les 4 minutes. Aujourd’hui encore, l’AVC constitue la 2ème cause de décès chez l’adulte et la 1ère cause de handicap acquis.

En savoir plus sur le site du ministère de la santé

 
 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité