L'ancien maire de Rauzan et sénateur, Gérard César s'est éteint à 89 ans

L’ancien maire de Rauzan et sénateur Gérard César s’est éteint ce mercredi 8 mai, à l’âge de 89 ans. Figure de la droite girondine pendant un demi-siècle, il a notamment créé la communauté de communes Castillon-Pujols.

Ce mercredi 8 mai, la droite girondine est en deuil. Gérard César est décédé, ce matin, à l’âge de 89 ans. Durant plus de cinquante ans, ce viticulteur a œuvré à tous les échelons de la politique locale. Il avait été blessé, en mars 2022, suite à un accident de tracteur sur son exploitation de Lugasson. Après un séjour à l’hôpital, il avait déménagé dans un Ehpad.

48 ans de politique

Maire de Rauzan durant 48 ans, conseiller général, sénateur, Gérard César a occupé de nombreux postes en Gironde. Sous l’étiquette LR, ce proche de Jacques Chirac et membre historique du RPR a également occupé durant deux ans, à partir de 1976, le poste de député, en remplacement de Robert Boulin, devenu alors ministre.

Attaché à ses terres viticoles, Gérard César a lutté pour sa filière. Il avait notamment été le rapporteur d’un amendement pour assouplir la loi Evin, en 2015.

► Notre reportage, réalisé en 2017, qui revient sur le travail de ce politique girondin, après 27 ans passés au Sénat.

À l’échelle locale, Gérard César a par ailleurs fondé et présidé, à partir de 2002, la communauté de communes de Castillon-Pujols à laquelle appartient la commune de Rauzan. “Notre CDC lui doit l’essentiel : la création d’une crèche, d’un accueil jeune, le portage de deux maisons pluri-professionnelles de santé, la création de zones d’activité économique, la construction d’un espace France services”, indique Jacques Breillat, l'actuel maire de Castillon-la-Bataille et président de la communauté de commune.

"Il ne laissait personne indifférent"

Celui qui l’a côtoyé pendant des années se souvient de quelqu’un qui “ne laissait personne indifférent”. “Le style de l’homme était parfois rude dans les joutes verbales et souvent résolu dans les prises de décisions, mais je n’oublie pas les encouragements chaleureux”, se souvient Jacques Breillat.

Les témoignages de soutiens aux proches de l’ancien édile, ainsi que des messages de condoléances sont nombreux, ce mercredi matin. C'est notamment le cas de Christophe Duprat, conseiller régional et métropolitain de Bordeaux Métropole, ou Thomas Dovichi, conseiller municipal mérignacais et secrétaire général de la CMPE en Nouvelle-Aquitaine.

De son côté, le maire Libourne, Philippe Buisson salue “un acteur important dans l’évolution du territoire libournais, sa constance républicaine et sa longévité dans ses engagements au service de ses administrés”. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité