• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Manifestation des “Gilets jaunes”: le point sur les blocages en début d'après-midi à Bordeaux et en Gironde

Les manifestants organisent le barrage filtrant sur le pont d'Aquitaine en ce début d'après-midi samedi 17 novembre. / © Philippe Turpaud
Les manifestants organisent le barrage filtrant sur le pont d'Aquitaine en ce début d'après-midi samedi 17 novembre. / © Philippe Turpaud

Une quarantaine d'opérations sont en cours dans le département. Entre 2600 et 3000 participants, selon la préfecture de la Gironde qui appelle à la prudence. Deux gilets jaunes ont été blessés à Biganos et en Dordogne. Barrage filtrant sur le pont d'Aquitaine.

Par America Lopez

Suite aux différents appels à la mobilisation lancés sur les réseaux sociaux, une quarantaine de manifestations (entre 2600 et 3000 participants) est en cours dans le département de la Gironde, selon un communiqué de la préfecture de la Gironde.

Voici le point à 13 heures fait par les autorités préfectorales : 
 


Les axes structurants sont fluides. Il peut y avoir des ralentissement sur les autoroutes A63 en direction de Bayonne au niveau de Cestas, A10 au niveau de Saint-André-de-Cubzac, A89 au niveau du péage d’Arveyres, A62 au niveaux des péages de Langon et de La Réole et A660 en direction du bassin d’Arcachon au rond point de Césarée.

D’autres ralentissements peuvent être constatés sur la RD2115 au niveau de Listrac-Médoc et Saint-Germain d’Esteuil.

Sur le bassin d'Arcachon, 500 "Gilets jaunes" sont rassemblés à Gujan-Mestras, entre 300 et 500 à Andernos.

Plus grand rassemblement de la région :  au stade Matmut à Bordeaux-lac  avec un millier de personnes, selon nos journalistes sur place. Les manifestants ont ensuite rejoint non sans mal le Pont d'Aquitaine pour le bloquer en fin de matinée. Les forces de l'ordre ont tout fait pour les en empêcher. 
A 14 heures, les manifestants sont toujours sur place et laissent passer au compte-goutte les automobilistes. Pas de tension d'après nos journalistes sur place à 14 heures. 


 

Le pont d'Aquitaine en fin de matinée, haut lieu de la contestation : 

 


Quatre blessés en Nouvelle-Aquitaine


Le préfet Didier LALLEMENT renouvelle ses conseils de prudence. Une personne est décédée en Savoie et plusieurs autres ont été blessées, notamment 4 personnes en Nouvelle-Aquitaine dans départements de Gironde (Biganos) où un automobiliste a forcé un barrage blessant un "gilet jaune", Charente, Corrèze et Dordogne.

Il appelle chacun à faire preuve d’un esprit de responsabilité et de prudence pour éviter tout nouvel incident. La sécurité des manifestants ainsi que celle des usagers de la route et des personnels chargés de l’entretien des réseaux est une priorité absolue.

 

Sur le même sujet

Gilets jaunes à Périgueux

Les + Lus